Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Bourses sportives

Le Club de la médaille d’or a offert son soutien à six athlètes de la relève

durée 09h30
13 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Jeudi dernier, lors d’une remise de bourse tenue à la Cage – Brasserie sportive Décarie, le Club de la médaille d’or a pu offrir son soutien à six athlètes de la relève.

Plus de 100 personnes se sont réunies pour accueillir les athlètes, dont les anciens boursiers Marie-Ève Dugas, Valérie Grenier, Sylvie Fréchette, Nicolas Macrozonaris et Sandra Sassine.

L’événement a été animé par l’ancienne escrimeuse Julie Mahoney, Olympienne des Jeux de Sydney, et par l’annonceur sportif Jean Allard.

Émilie Forget, Alexis Barabé, Lily Bernier, Arthur Karpukov, Marie Thérèsa Ulysse et Samuel Chalifoux-Walker se sont démarqués par leur potentiel sportif et leur résilience durant la pandémie.

Des efforts qui portent fruit pour Émilie Forget

Skieuse acrobatique en bosses au sein de l’équipe du Québec, Émilie Forget est soutenue dans son développement sportif par son entraineur Edward Lortie.

Elle a connu un hiver de feu en se classant 4e à la série canadienne de Calabogie et en prenant le 13e rang du classement en bosses simples à la Coupe Noram de ski acrobatique à Killington, au Vermont.

« Très heureuse d’être récompensée pour les efforts fournis, la bourse va sans aucun doute m’aider à poursuivre mes rêves et à atteindre mes objectifs. », témoigne Émilie.

Les objectifs en or d’Alexis Barabé

Étudiant au Collège André-Grasset de Montréal, Alexis Barabé est un skieur alpin qui fait partie du club du Sommet Saint-Sauveur et de l’équipe du Québec.

Les résultats sont déjà au rendez-vous pour le boursier qui a décroché la médaille d’or en slalom lors d’une étape de la Super Série Audin au mont La Réserve.

« En plus du soutien financier, c’est un gros soutien pour me développer en tant qu’athlète dans le milieu du ski alpin, c’est vraiment du positif. », ajoute le skieur.

L’énorme volonté de Lily Bernier

Âgée de 14 ans, Lily Bernier est déjà l’une des figures du club Montréal Syncro en tant qu’athlète de natation artistique. Sous la supervision de ses entraineuses Nathalie Lagrange et Karine Doré, elle a récemment terminé au 16e rang en figures imposées individuelles et en 2e place en duo lors des championnats canadiens de Québec.

« J’étais très fière et honorée de savoir que j’allais être honorée par le Club de la médaille d’or », commente la jeune nageuse, qui a commencé le sport au Club Neptune de Sylvie Fréchette. « La bouse va m’aider à financer des compétitions qu’autrement, je n’aurais pas eu l’occasion de faire, comme les Championnats du monde jeunesse qui auront lieu cet été. »

Arthur Karpukov à la chasse d’un premier mondial cadet

Membre du club Sports Centre Ippon, Arthur Karpukov a la chance de pratiquer le judo sous la supervision de son entraineur Volodymyr Semyrosum. Après avoir participé à ses premiers championnats canadiens en mai 2019, il voudra passer à la prochaine étape en représentant le Canada aux Championnats du monde cadet.

« C’est vraiment une source de motivation en plus d’être sur les pas d’athlètes olympiques, ça donne beaucoup de confiance et m’inspire pour la suite », souligne le judoka, qui a déjà en ligne de mire la qualification aux Championnats du monde cadet.

Maria Thérésa Ulysse, la polyvalence d’une championne

Maria Thérésa Ulysse excelle dans plusieurs disciplines de l’athlétisme comme en témoignent ses premières positions au 200 m aux Championnats provinciaux québécois et au 100 m à la Classique d’athlétisme de Montréal.

Absente lors de la remise, Maria Thérésa Ulysse a tout de même tenu à adresser quelques mots aux gens présents, par l’entremise d’une vidéo. « J’aimerais notamment remercier mon entraîneuse Annie Potvin qui repousse toujours les limites à l’entraînement, ainsi que ma famille qui est toujours là pour moi. »

Les priorités de Samuel Chalifoux-Walker

Étudiant en sciences humaines au Collège André-Grasset, Samuel Chalifoux-Walker se fait un devoir d’exceller autant sur les bancs d’école que dans la piscine lorsqu’il enfile son équipement de waterpolo.

Déterminé à atteindre ses objectifs, le gardien indique qu’« avec 10 entrainements par semaine, ça laisse moins de temps pour l’à côté, alors c’est un gros coup de pouce pour atteindre mon objectif de l’équipe canadienne. »

Le Club de la médaille d’or est extrêmement heureux d’accueillir à nouveau ses membres en présentiel. Les événements à venir se dérouleront le 9 septembre au stade Saputo lors d’un match du CF Montréal.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


31 août 2022

Une équipe de hockey professionnel féminin, la Force, voit le jour

Le Québec en entier aura une Force féminine sur la glace cet hiver. La Premier Hockey Federation (PHF) a dévoilé, mardi, à Montréal, le nom, le logo et le chandail de la nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey, la Force, qui sera basée à Montréal, mais dont les matchs seront joués dans de nombreuses villes de la province. Pour sa ...

9 août 2022

Le Canada accueillera le Championnat mondial de hockey féminin en 2023

Le Canada sera l'hôte du Championnat mondial de hockey féminin en 2023. La Fédération internationale de hockey sur glace a accordé la présentation du tournoi l'an prochain au Canada et l'édition 2024 aux États-Unis. Les dates et les villes hôtesses n'ont pas été dévoilées. Le Mondial 2022 — le premier présenté lors d'une année olympique — ...

27 juillet 2022

Hockey Canada a payé 7,6 millions $ en règlements à l’amiable

Brian Cairo, dirigeant principal des finances de Hockey Canada, a révélé que neuf règlements ont été conclus depuis 1989, pour un montant total de 7,6 millions $ pigé dans le fonds national d’équité. De ce montant, 6,8 millions $ sont liés à l’affaire Graham James. Ce dernier a plaidé coupable en 1997 et en 2011 à différentes accusations ...