Publicité
9 juillet 2012 - 06:57

Bob Hartley de retour au Complexe Guimond

Par Ghislain Plourde

LAVAL - 

Le nouvel entraîneur-chef des Flames de Calgary, Bob Hartley, était de passage la semaine dernière au Complexe Guimond.

L’entraîneur et commentateur sportif aux propos colorés est venu diriger un entraînement du camp d’été du Complexe Guimond. Les jeunes hockeyeurs sur la glace ont suivi, avec beaucoup d’attention, les recommandations de l’homme de hockey originaire de Hawkesbury.

Pour Bob Hartley, cet enseignement prodigué aux jeunes joueurs en herbe demeure un plaisir. «C’est pour moi une joie de sauter sur la glace et de pouvoir offrir mes conseils à ces jeunes. De redonner ce qu’on m’a enseigné demeure une priorité. En plus de revenir ici, de revoir la famille Guimond, des gens formidables que j’ai côtoyés, c’est un bonheur», dit celui qui a fait partie de la première cohorte d’entraîneurs du complexe à son ouverture, en septembre 2010.

Le nouveau coach des Flames de Calgary est fébrile en vue de la prochaine saison qui marque un retour, pour lui, derrière un banc d’une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) après une éclipse de près de cinq ans.

«Un gros défi nous attend, cela fait trois ans que nous n’avons pas fait les séries. On a de bons effectifs pour aller loin et je crois en nos chances. Il ne faut pas oublier que nous n’étions qu’à cinq points des Kings de Los Angeles (les champions de la Coupe Stanley). Tout est possible.»

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.