Publicité

12 décembre 2014 - 09:01 | Mis à jour : 09:42

Le lutteur Sami Zayn remporte la ceinture NXT de la WWE

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Le lutteur lavallois Rami Sebei, mieux connu sous le nom de Sami Zayn, a remporté hier sa première ceinture dans l'organisation de la World Wrestling Entertainment (WWE).

Celui-ci met donc la main sur la ceinture de champion NXT. 

Rappelons tout d'abord que la NXT est l’émission de lutte de la WWE qui met en vedette les nouveaux talents de la compagnie. Le troisième Special Event TakeOver de la NXT qui avait pour nom « Revolution »,  avait lieu dans son antre de la Full Sail University.

Sami Zayn a vaincu l'anglais Adrian Neville avec un Helluva Kick, s'est suivi un compte de trois pour la victoire. Le Québécois était visiblement ému de ce premier titre et plusieurs lutteurs de l'organisation sont venus le féliciter. Kevin Owens (Kévin Steen), un autre Québécois qui effectuait ses débuts hier à NXT, a été le premier à venir féliciter son bon ami.

Alors que la fête continuait, Owens est revenue pour serrer Zayn contre lui et le féliciter une seconde fois. Peu après Owens a pris tout le monde par surprise en effectuant un Powerbomb à son compatriote sur le bord du ring, ce qui a conclu l'émission d'hier soir.

Zayn sera donc en rivalité contre Owens. Les deux lutteurs se sont affrontés à de nombreuses reprises sur le circuit indépendant, une rivalité qui a fait parler d'eux partout en Amérique du Nord Le Québec sera donc de retour sur la map de la lutte internationale avec la WWE avec ses deux personnages qui en mettront plein la vue.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.