Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 septembre 2018 - 06:00

Water-polo – Coupe du mond

Les Canadiennes s’inclinent en quarts de finale

Les joueuses canadiennes de water-polo ont été défaites en quarts de finale de la Coupe du monde de Sourgout, en Russie, vendredi. Elles se sont inclinées 9-6 face aux Australiennes. 

Déjà à la fin du premier quart, les représentantes de l’Australie menaient 3-1. Les Canadiennes ont réussi à limiter à un point la récolte de leurs adversaires en deuxième période et se sont également inscrites au tableau pour la deuxième fois de la rencontre. Les deux formations ont chacune trouvé le fond du filet à deux reprises au troisième quart. L’écart s’est creusé d’un point à la dernière période de jeu.

« Les Australiennes représentent toujours des adversaires redoutables. Elles sont grandes, fortes et rapides et elles ont bien commencé le match aujourd’hui. Ce genre de défaite, c’est toujours difficile pour une équipe. C’est le temps de nous regrouper et de nous concentrer sur le match de demain afin de revenir en confiance. Notre objectif demeure les Jeux olympiques et nous continuons de travailler pour l’atteindre », a commenté la joueuse québécoise Krystina Alogbo.

Les représentantes de la province Élyse Lemay-LavoieJoëlle BékhaziAxelle Crevier et Shae Fournier étaient aussi de la rencontre.

Les Canadiennes se battront pour la cinquième place samedi. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.