Publicité
26 juin 2019 - 12:55 | Mis à jour : 13:00

Une initiation sportive unique pour les écoles primaires

La Caravane Multisports : 7 000 jeunes bougent à Laval

Par Salle des nouvelles

C’est avec fierté que Sports Laval a conclu la première année d’activité de la Caravane Multisports dans le cadre du programme Mes Premiers Jeux de SPORTSQUÉBECCette activité clé en main offerte par Sports Laval s’est déployée du 27 mai au 21 juin. À l’approche de la fin de l’année scolaire, c’est plus de 7 000 jeunes qui ont été initiés à différentes activités sportives directement dans la cour extérieure de 20 écoles primaires lavalloises. 

 En plus de rendre la jeunesse active, la Caravane Multisports favorise le rayonnement de l’offre de services des associations sportives aux jeunes lavallois. « Par cette initiative, on souhaite aussi faire le maillage entre les élèves et les différentes associations sportives. Certains d’entre eux développeront peut-être une passion pour un sport et voudront poursuivre la pratique dans les prochaines semaines, mois ou mêmes années», affirme Martin Savoie, Directeur général de Sports Laval.

 Grâce à la collaboration des associations sportives lavalloises et des animateurs issus des clubs sportifs, formés en complémentarité par Sports Laval, la Caravane Multisports a assurément créé des souvenirs mémorables aux participants. Au menu, le judo, le tennis, le karaté, l’escrime, le handball, l’athlétisme, le basketball, la gymnastique et l’ultimate frisbee étaient présentés.

 À propos de Sports Laval

Depuis 2003, Sports Laval a pour mission de favoriser le développement du sport pour les jeunes lavallois, de l’initiation à l’excellence, en rassemblant et en soutenant à cet effet les organisations scolaires et civiles. Pour plus d’information : http://www.sportslaval.qc.ca/ FacebookTwitterInstagram  

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.