Publicité
15 août 2019 - 09:00

La direction des Pétroliers du Nord passée à l’action en mettant sous contrat trois jeunes joueurs réclamés lors de du récent repêchage de la LNAH en juin

Virage jeunesse chez Les Pétroliers : de la parole aux actes!

Par Salle des nouvelles

La direction des Pétroliers du Nord avait affiché ses couleurs lors du récent repêchage de la LNAH en juin. Elle est maintenant passée à l’action en mettant sous contrat trois jeunes joueurs réclamés lors de cet encan.

En effet, le premier choix de l’équipe, Nicolas Poulin, a apposé sa signature au bas d’un contrat comme l’ont également fait Brandon Hamelin et Frédéric Gamelin.

Les Pétroliers détenaient une entente au moment de sélectionner Poulin qui avait alors manifesté tout son intérêt et son excitation face au défi qui se présentait à lui. À 6’2’’, le jeune ailier apportera une présence physique à l’attaque. Qualifié d’attaquant de puissance, Poulin aura toutes les chances de se faire valoir dans l’uniforme rouge et blanc des Pétroliers.

« Je suis très excité à l’idée de relever ce nouveau défi. Il était difficile pour moi de concilier travail, études et hockey. Là, je vais pouvoir me concentrer sur mon hockey et mes études. Je crois pouvoir apporter une présence physique à l’équipe et aussi apporter une contribution offensive », a déclaré celui qui est qualifié d’attaquant de puissance par les différents intervenants du monde du hockey.

Poulin retrouvera un bon ami en Brandon Hamelin qui s’est lui aussi entendu avec l’équipe.

« J’ai parlé à plusieurs gars qui évoluent dans la LNAH. Le calibre de jeu de cette ligue ne cesse d’augmenter, car il y a plein de gars de la AHL, ECHL et même LNH qui ont beaucoup d’expérience. Je suis excité à l’idée de relever ce nouveau défi en compagnie de mon bon ami Nicolas Poulin avec qui j’ai joué tout mon hockey mineur. Je ne m’attends pas à faire 120 points à ma première saison dans le circuit comme je l’ai fait dans le JrAAA. Je vais m’adapter et prendre de l’expérience, mais j’ai la ferme intention de bien performer devant ma famille, mes amis et les partisans des Pétroliers. C’est un privilège pour moi que de jouer à Laval! », a affirmé la jeune recrue des Pétroliers.

La troisième recrue à se joindre à l’équipe est Frédéric Gamelin, un jeune joueur de centre âgé de 22 ans qui termine un passage de 3 saisons dans les rangs universitaires après un stage de 4 ans avec la formation de Baie-Comeau dans la LHJMQ  où il amassait 225 points.

« C’est un beau défi qui se présente à moi. Jouer dans une ligue avec un calibre aussi relevé, dans une ligue très compétitive contre plusieurs joueurs que je connais bien va être spécial. J’ai joué avec Nicolas Poulin la saison dernière et c’est tout un joueur de hockey. J’ai donc très hâte que la saison commence », a mentionné Frédéric Gamelin.

Pour Pierre Pelletier, la mise sous contrat de ces trois jeunes s’inscrivait dans un vent de changement chez les Pétroliers du Nord.

« On avait besoin de se rajeunir chez les Pétroliers. La saison dernière, nous avions une formation de vétérans à laquelle nous devions greffer de jeunes jambes. Je crois que la venue de Nicolas Poulin, Brandon Hamelin et Frédéric Gamelin va aider notre équipe à maintenir une énergie maximale. Poulin est un power forward dont le jeu physique est son pain et son beurre. Hamelin a des habiletés de marqueur indéniables et quant à Gamelin, il est un joueur polyvalent qui excelle offensivement. Je crois que ce seront trois excellentes acquisitions pour les Pétroliers du Nord », a indiqué ce dernier.

C’est donc dire qu’après les signatures de Francis Desrosiers, Patrick Bordeleau, Vytal Côté, Tyler Howe, Hugo Carpentier, Marc-Olivier D’Amour, Pierre-Luc Létourneau-Leblond,  Sasha Pokulok, François Bouchard et Dominic Jalbert, Poulin, Gamelin ainsi que Hamelin s’ajoutent à un alignement déjà passablement relevé qui risque de créer des étincelles.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.