Publicité
29 novembre 2019 - 06:00

Marque de 3 à 1

Hockey : les Pétroliers finissent par arriver à bout des Éperviers de Sorel-Tracy

Par Salle des nouvelles

Les Pétroliers du Nord se présentaient à Sorel-Tracy avec la ferme intention de venir à bout de la seule équipe qui les avait tenus en échec cette année, les Éperviers. Les hommes de Pierre Pelletier ont su se montrer patients et l’ont finalement emporté par la marque de 3 à 1.

Les Lavallois ont dû écouler 3 infériorités numériques consécutives lors du premier engagement, tenant alors l’équipe locale en échec en pratiquant un style de jeu hermétique. Il s’en est fallu de peu pour que Francis Desrosiers ne procure l’avance aux siens, mais c’était sans compter sur le brio de Marc-Antoine Gélinas.

Un filert désert du côté des Éperviers

Après 2:22 au second engagement, Nicolas Poulin donnait l’avance aux siens inscrivant son 9e filet de la saison alors qu’il filait en échappée avec James Desmarais. Sur le jeu, Poulin logeait le disque sous la jambière gauche de Gélinas. Quelques minutes plus tard, après avoir réalisé le premier arrêt, Francis Leclerc perdait le disque de vue et voyait Dany Potvin pousser le disque derrière lui.

Profitant ensuite d’une supériorité numérique, les Pétroliers réalisaient une superbe pièce de jeu lorsque Julien Brouillette remettait le disque à James Desmarais, bien posté dans l’enclave, et trompait Gélinas à l’aide d’un tir précis dans la lucarne gauche.

Lors du troisième vingt, les Pétroliers ont refermé le jeu et ont su protéger l’avance de Francis Leclerc qui se méritait ainsi une sixième victoire en sept départs. Maxime Macenauer complétait la marque dans un filet désert à 19:59.

Voilà donc un résultat qui fera du bien à la fiche de Leclerc ainsi qu`à la brigade défensive des Pétroliers, qui s’est brillamment comportée hier soir, limitant leur adversaire à un seul filet.

L’entraîneur-chef Pierre Pelletier s'est montré fier de la performance des siens: « Mes gars ont joué un game physique, mais nos adversaires ont littéralement refusé de donner le spectacle à leurs partisans. »

Après une prise de bec entre Cloutier et Guimond, quand l'entraîneur des Pétroliers a vu que Chris Deschênes embarquait son troisième trio, il a répliqué avec un trio formé de Cloutier, Leblond et Desmarais. Au lieu de renvoyer Guimond dans la mêlée, il a préféré revenir avec son premier trio qui venait tout juste de débarquer de la patinoire. « On se demande ensuite pourquoi les partisans se plaignent de l’absence de show. Je considère qu’en saison régulière, il s’agit de manque total de respect pour ses partisans », a conclu Pierre Pelletier.

Les deux équipes se donnent donc rendez-vous ce soir soir pour le deuxième chapitre de cette mini-série entre les deux formations au Colisée Laval. Ce duel pourrait être différent si l’on se fie aux propos du propriétaire Julien Rémillard, hors de lui à l’issue du match: «J’espère que les joueurs de Sorel n’auront pas de colle dans leurs gants demain soir à Laval comme ils en ont eu ce soir», déclarait-il.

La table est donc mise pour demain soir dans un match qui marquera le retour de David Lacroix au Colisée Laval. Les billets pour le match sont disponibles en ligne.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.