Publicité
10 décembre 2019 - 09:00

Marque de 7 à 6 pour le Cool FM de Saint-Georges

Hockey : les Pétroliers du Nord ont été défaits mais vaillants

Par Salle des nouvelles

Les Pétroliers ont offert du beau jeu ce week-end, malgré une défaite d'un point. Ils étaient du côté de Rivière-du-Loup vendredi alors que le 3L tentait de poursuivre leur séquence de victoire. C'était peine perdue puisque les Lavallois ont gagné par la marque de 5 à 3.  Puis, dimanche, les Pétroliers ont eu la visite du Cool Fm de Saint-Georges de Beauce. L’entraîneur du Cool FM Serge Forcier avait annoncé un « no show ». Mais les Pétroliers en ont décidé autrement, notamment en troisième période, en marquant 6 buts soutirant ainsi un verdict nul. La victoire est tout de même  allée au Cool FM en tir de barrage.

Les visiteurs semblaient voguer vers une victoire facile, mais ont vu leur avance fondre. En effet, ces derniers se sont donné une avance tôt, en première période, soit à 1:50. Ils ont même accru leur avance à 4-0, chassant ainsi Maxime Clermont de la rencontre après 20 minutes de jeu.

Afin de soutirer un combat dans cette rencontre entre Chris Cloutier et Marc-Olivier D’amour, les Pétroliers ont dû écoper d’une pénalité mineure supplémentaire ainsi qu’une autre pénalité de 10 minutes imposée à Patrick Bordeleau, pour avoir provoqué l’adversaire.

En début de second engagement, Anthony Verret a porté l’avance des siens à 5-0. Même si les Pétroliers ont mieux joué en deuxième période, ces deux périodes ont été les deux pires périodes de la saison pour les Lavallois.

Deux buts en 51 secondes

La troisième période a donné lieu à toute une pétarade des Pétroliers qui sont littéralement allés soutirer un point à Serge Forcier et ses protégés quelque peu décontenancés. Les Lavallois ont d'abord marqué deux fois en 39 secondes, soit le premier de Nicolas Poulin suivi du but de Francis Desrosiers à 5:27.

Après que le capitaine des Pétroliers ait appliqué quelques sévères mises en échec et qu’il ait défié Kévin Veilleux, devenu bien penaud, Serge Forcier a appelét un temps d’arrêt afin de rappeler ses joueurs l’ordre.

À 15:56, Jean-Michel Daoust a inscrit le troisième filet des Pétroliers. Keven Cloutier et Serge Forcier avaient beau protester et tenter d’influencer les officiels, la reprise vidéo s'est révélée concluante.  Pierre Pelletier a tenté le tout pour le tout en retirant son gardien. Une minute plus tard, le grand Patrick Bordeleau redonnait espoir aux 1098 spectateurs présents dans les estrades du Colisée en inscrivant le quatrième des siens, aidé de Sasha Pokulok et Maxime Macenauer. Yanick Tifu a ensuite marqué dans un filet désert.

Voilà qui aurait dû clouer le cercueil des Pétroliers, mais tel ne fut pas le cas. En 51 secondes, les Pétroliers ont inscrit deux buts. À 19:07, Maxime Macenauer portait la marque à 6-5 et avec deux secondes à jouer à la rencontre, Nicolas Poulin créait l’égalité alors qu’il complétait le jeu de Jean-Michel Daoust et Sasha Pokulok seait alors l’hystérie dans le Colisée… et la consternation sur le banc des visiteurs.

Incapables de faire de maître en surtemps, les deux équipes allaient en tirs de barrage et Keven Cloutier a toutefois été le seul à s’inscrire à la marque procurant ainsi la victoire aux siens.

Une première étoile pour Nicolas Poulin

La démonstration de caractère des Pétroliers du Nord leur a littéralement rapporté un point, eux qui avaient disputé préalablement deux périodes exécrables.

« On a disputé deux périodes horribles, mais on savait qu’après un but, le vent allait changer de côté. Même après s’être fait marquer un but dans un filet désert, on n’a pas baissé les bras. Il y a des vétérans avec beaucoup de caractère dans cette chambre. Toutes les équipes sont très bonnes dans la ligue. Si nous leur donnons des chances de marquer, elles vont en profiter. Je crois que Serge Forcier s’est fait prendre à son propre jeu cet après-midi », déclarait Pierre Pelletier à l’issue de la rencontre. (l’entrevue complète sera disponible sur la page Facebook des Pétroliers du Nord).

En effet, selon l'entraîneur lavallois, si Serge Forcier avait décidé d’embarquer ses hommes forts quand les Pétroliers sont revenus de l’arrière, il aurait probablement pu changer le momentum du match.

Avec quatre points, la recrue Nicolas Poulin a disputé une excellente rencontre face à sa famille et s’est vu décerner la première étoile de la rencontre. En leader affirmé, Maxime Macenauer ne s’est pas défilé après la rencontre et a confié que les siens étaient sortis à plat et peut-être inconsciemment un peu trop confiants. Personne n’a pris le Cool à la légère, mais la série de victoire des siens a peut-être été un peu trop enivrante.

La prochaine rencontre aura lieu contre les 3L de Rivière-du-Loup le vendredi 13 décembre à 20h au Colisée Laval. Les billets sont disponibles en ligne.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.