Publicité
9 janvier 2020 - 06:00

L'équipe a récupéré du Cool FM le gardien Frédéric Piché ainsi qu’Alexandre Bélanger et Sean O’Neil

Hockey: des transactions chez les Pétroliers du Nord

Par Salle des nouvelles

Si le Cool FM a déjà été la bête noire des Pétroliers du Nord sur la patinoire, cela n’a pas paru au deuxième étage alors que les deux équipes ont procédé à deux transactions hier avant-midi. Dans un premier temps, le Cool Fm cède les droits de François Ouimet en échange de ceux de Giulio Scandela accompagné du choix de 6e tour des Pétroliers du Nord.

Dans un deuxième temps, les Pétroliers ont récupéré du Cool FM le gardien Frédéric Piché ainsi qu’Alexandre Bélanger et Sean O’Neil en échange du choix de 8e tour des Pétroliers du Nord. Conséquemment, la formation lavalloise devait libérer Guillaume Thérien, Danick Calgaro ainsi que Julien Nantel.

Ces deux transactions viennent ajouter de la profondeur devant le filet ainsi qu’au poste d’attaquant. « François Ouimet est un vétéran de la LNAH. Il nous apportera en attaque tout en pouvant exceller en tant qu’attaquant défensif. Devant le filet, on voulait récupérer Fred Piché qui pourra venir supporter notre duo de gardien déjà en place lorsque le besoin se fera sentir », affirme Pierre Peletier suite aux deux transactions.

Les Pétroliers du Nord disputeront leurs deux prochaines parties face aux Marquis de Jonquière. Demain, ils seront à Jonquière à 20h alors que le 17 janvier, ils seront de retour au Colisée Laval. Il est possible de prendre ses billets en ligne ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.