Publicité
5 mars 2020 - 07:00

36 parties

Hockey: fin de la saison régulière dimanche

Par Salle des nouvelles

C’est après une saison de 36 parties que la saison régulière 2019-2020 de la LNAH sera chose du passé après la rencontre de dimanche 8 mars, au Colisée Laval.

Au moment d’écrire ces lignes, les Pétroliers du Nord auront amassé 46 points et auront remporté la victoire à 21 reprises en temps régulier. Ils seront passés de derniers la saison dernière à deuxième cette saison. Il s’agit d’un revirement de situation spectaculaire. Dimanche, ce sera au tour des 3L de Rivière-du-Loup de venir se mesurer aux Pétroliers. Cette saison, les Pétroliers l’ont emporté à quatre reprises lors des six duels entre les deux équipes.

Meneur au classement des pointeurs, Sasha Pokulok compte 59 points dont 20 buts et son plus proche poursuivant est justement un joueur des 3L, Marc-André Tourigny, qui compte onze points de moins. Cinq joueurs des Pétroliers figurent parmi les dix premiers marqueurs de la ligue soit Maxime Macenauer (46 points), François Bouchard (43 points), Nicolas Poulin ( 37 points) et Jean-Michel Daoust (37 points).

Même si la rencontre de dimanche ne changera rien au classement des Pétroliers du Nord, les hommes de Pierre Pelletier voudront terminer le calendrier régulier sur une bonne note. Plusieurs blessés ont dû déclarer forfait la fin de semaine dernière afin de soigner quelques blessures mineures, mais certains devraient être de retour à leur poste dimanche, la formation finale n’ayant toutefois pas encore été annoncée.

Les joueurs ont besoin de leur septième joueur à qui l’entraîneur-chef Pierre Pelletier a rendu hommage si souvent cette année. La foule peut être intimidante à Laval et l'équipe espère compter à nouveau sur ses encouragements dimanche prochain à 14h30.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.