Publicité

19 octobre 2020 - 10:26

Junior AA : des honneurs individuels pour les Pirates de Laval

Par Salle des nouvelles

À défaut d'avoir remporté le championnat des séries éliminatoires de la Ligue de baseball junior AA du Québec, quelques membres des Pirates de Laval ont été récompensés à l'issue de la saison 2020.

Le vétéran lanceur Étienne Lalonde a été choisi lanceur par excellence de la saison régulière. Lalonde, à sa quatrième saison dans le circuit, a remporté six de ses sept décisions ainsi qu’un match sauvegardé. Ses six victoires ont été un sommet chez les artilleurs de la ligue. Le numéro 2 des Pirates a aussi conservé une excellente moyenne de points mérités de 2,02, lui valant le deuxième rang à ce chapitre pour la LBJAAQ.

Pour sa part, son coéquipier William Bourque a décroché le titre de recrue de l'année pour ses performances sur la butte. Son dossier de deux victoires et aucune défaire avec trois sauvetages et une minuscule moyenne de points mérités de 1,72 en un peu plus de 20 manches a penché en sa faveur. Il a limité ses adversaires à 13 coups sûrs seulement.

Le gérant des Pirates, Gilles Larouche, a par ailleurs mérité le titre de gérant de l'année. Il a mené sa troupe au championnat de la saison régulière en vertu d'une fiche de 14 victoires et quatre revers, dont neuf victoires en neuf sorties à Laval. Il s'agissait du troisième championnat de saison pour les Pirates, qui se sont inclinés en finale devant les Cobras du Roussillon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.