Publicité

12 mars 2021 - 14:00 | Mis à jour : 14:13

Allégement des mesures sanitaires

Les sports et les activités de loisirs organisés reprendront le 26 mars

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Une série d’allégement des mesures sanitaires concernant les activités sportives et récréatives débutera le 26 mars. C’est ce qu'a annoncé Isabelle Charest, ministre déléguée de l’éducation, en point de presse vendredi.

Les mesures sanitaires varient en fonction du palier d’alerte de la région. Il n'y aura pas des distinctions entre les activités scolaires et les activités civiles. 

Zone rouge
Les infrastructures intérieures sportives et de loisirs (gymnases, centres d’entraînement, complexes sportifs, studios de danse, etc.) pourront ouvrir à partir du 26 mars. Cela dit, les activités qui s’y déroulent devront être réalisées individuellement, à deux ou pour les gens d’une même bulle familiale. La capacité d’accueil des lieux sera restreinte. 

À l'extérieur, il est possible de réaliser des activités sportives de huit personnes sans contact. Un entraîneur peut s’ajouter pour la supervision des activités. 

Zone orange
À ce palier d’alerte, des groupes d’un maximum de 8 personnes pourront pratiquer leurs activités à l’intérieur. Un encadrement sera obligatoire de la part d’une personne responsable des mesures sanitaires en vigueur. 

Les équipes sportives de plus de 8 participants devront ainsi se diviser en plusieurs sous-groupes. 

Les compétitions et la présence de spectateurs sont toujours prohibées pour toutes les situations.

À l’extérieur, les gens pourront pratiquer leurs activités dans un groupe d’un maximum de 12 personnes.

Écoles
Comme il a été annoncé la semaine dernière, les activités parascolaires à l’intérieur d’une même classe pourraient reprendre dès le 15 mars. Cette mesure persistera en zone rouge pendant quelques semaines.  

À partir du 26 mars, en zone orange, les écoles pourront organiser des activités parascolaires intra école.

Des groupes de différentes bulles-classes pourront réunir un maximum de huit élèves à l’intérieur et de 12 élèves à l’extérieur pour des activités sans contact. 

Ces mesures s’appliquent également dans les établissements postsecondaires (cégep et universités). 

Tous les participants devront s’assurer du respect de la distanciation physique de deux mètres pendant la pratique de leurs activités.

Les personnes handicapées ou de moins de 10 ans nécessitant un encadrement pourront être accompagnées. 

Vers un déconfinement progressif
Pour sa part, le Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la direction générale de la santé publique, a indiqué que plusieurs séries d’allégements seront annoncées au courant des prochaines semaines afin de réaliser un déconfinement progressif.

La situation variera en fonction de la situation épidémiologique, la progression de la vaccination et des éventuels cas de variants dans certaines régions. 

Le Dr Massé a indiqué qu'au mois de juin, la majorité de la population sera vaccinée. 

Le moment du retour des parties compétitives n'est toujours pas décidé par les autorités. 

« Je suis confiante qu’on pourra profiter d’un été agréable [en matière de mesures sanitaires]. Évidemment, des mesures sanitaires seront toujours présentes, mais nous devrions être capables de pratiquer plusieurs de nos activités préférées même si ça veut dire de le faire différemment », de dire Isabelle Charest. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.