Publicité

8 novembre 2021 - 09:00 | Mis à jour : 09:05

Face au 3L de Rivière-du-Loup

Les Pétroliers échappent la victoire

Par Salle des nouvelles

Face à une équipe nettement plus opportuniste vendredi soir, les Pétroliers du Nord laissent filer une avance de 3 à 1 et encaissent sept buts pour s’incliner au compte de 7 à 4 face au 3L de Rivière-du-Loup. 

Les choses avaient pourtant bien débuté pour les Pétroliers qui dominaient leur rival bien que celui-ci avait inscrit le premier but après trois minutes de jeu. Les Pétroliers inscrivaient trois buts sans riposte. Le nouveau venu Jean-François Lafrance avait même eu le dessus sur son rival Hubert Poulin.

C’est lors d’une pénalité peu après la 13e minute que tout a semblé basculer pour la formation locale qui a vu son rival s’inscrire deux fois au pointage en 14 secondes sciant alors les jambes des Pétroliers du Nord. Les 3L auront inscrit trois buts en supériorité numérique alors que la formation de Pierre Pelletier capitalisait à deux reprises dans de pareilles conditions. 

En fin de rencontre, Dannick Paquette a servi une sévère correction à Joakim Paradis qui s’est assis au banc des pénalités sac de glace au visage. 

Les deux équipes ont tiré 36 fois en direction opposée, mais, au final, les 3L auront été les plus opportunistes se sauvant alors avec les deux points.  

En entrevue d’après-match, François Bouchard avouait que les troupes ont connu un relâchement qui doit servir de leçon, mais qu’il ne faudrait pas répéter cela.

De son côté, Francis Desrosiers ne se défilait pas et avouait que le résultat de la rencontre était décevant. « Nous avons joué de l’excellent hockey face à Sorel et Jonquière. Le match de ce soir, nous l’avons tout simplement échappé bêtement devant nos partisans et c’est tout à fait inacceptable. » 

Avec la collaboration de Nicolas Pelletier, directeur des communications des Pétroliers du Nord.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.