Publicité

22 décembre 2021 - 14:00

En raison d'un calendrier perturbé par la pandémie

Pas de Jeux de Pékin pour les joueurs de la Ligue nationale de hockey

Par La Presse Canadienne

Les joueurs de la Ligue nationale de hockey ne participeront pas aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin.

Les dirigeants de la LNH en ont fait l’annonce dans un communiqué mercredi matin, confirmant ainsi les rumeurs qui ont circulé mardi.

Dans son communiqué, la LNH a expliqué sa décision par le fait que son calendrier a été perturbé par un nombre croissant de cas positifs de la COVID−19 et un nombre croissant de matchs reportés.

Selon le commissaire Gary Bettman, la LNH «respecte et admire le désir des joueurs de la LNH de représenter leur pays et de participer à un tournoi où les meilleurs affrontent les meilleurs».

Dans ce sens a ajouté Bettman, la ligue a attendu aussi longtemps que possible pour prendre cette décision tout en explorant toutes les avenues possibles pour permettre aux joueurs de participer aux Jeux.

Au passage, Bettman a précisé que la période du 6 au 22 février, durant laquelle les activités de la LNH devaient être interrompues pour permettre à ses joueurs de participer aux Jeux, sera employée pour jouer les matchs reportés jusqu’à maintenant, et ceux qui pourraient l’être prochainement.

La dernière participation des joueurs de la LNH aux Jeux olympiques remonte à 2014, à Sotchi. Le Canada avait gagné la médaille d’or après avoir battu la Suède en finale.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.