Publicité

19 mars 2015 - 10:10

Projet A19-335 :Le CRE de Laval demande à voir les études et analyses sur l’option du boulevard urbain

Ghislain Plourde

Par Ghislain Plourde, Journaliste

Twitter Ghislain Plourde
Toutes les réactions 1

Si des études et analyses ont été réalisées sur l’option du boulevard urbain pour le parachèvement de l’autoroute 19 – route 335, comme l’affirme le maire de Bois-des-Filion et président de la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19 (A19) Paul Larocque, le Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval souhaite le dévoilement de ces documents.

Cette sortie de l’organisation écologique lavalloise fait suite aux déclarations du maire Larocque effectuées après le dévoilement du rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le projet.

Le premier magistrat des Basses-Laurentides soutenait que l’étude d’impact «avait déjà démontré que le boulevard urbain n’était pas la solution et que l’heure n’était plus aux études, mais au courage», en invitant le ministre des Transports à inscrire le projet au Plan québécois des infrastructures (PQI) qui doit être dévoilé le 26 mars prochain.

Rappelons que le BAPE a recommandé, dans son rapport dévoilé le 12 mars dernier, de nouvelles analyses pour comparer les concepts de boulevard urbain et d’autoroute dans une perspective de développement durable et d’insertion harmonieuse dans le milieu.

Pour le CRE de Laval, qui appuie les conclusions de l’organisme provincial de consultation publique, le projet doit respecter à la fois la capacité de support des écosystèmes, la capacité de payer des Québécoises et des Québécois, il doit favoriser un réel développement durable et doit déployer un véritable réseau pour les transports collectif et actif à l’échelle métropolitaine.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Moi ce que je demande c'est qu'une enquête soit faite sur les demandeurs du boulevard. Ce projet date de 42 ans et jamais auparavant on a parlé de boulevard. Les libéraux Clermont, Paquet, Roussel, Ouellet, Courchesne et d'autres députés libéraux se sont avancés pour le prolongement de cette autoroute sans jamais rien faire, sauf être d'accord avec cette rallonge.

    jeanco - 2015-03-19 12:13