Publicité
21 janvier 2019 - 12:00

Environnement

De l’autre côté du miroir...une conférence à ne pas manquer

Dans le cadre d’une série de trois conférences sur l’eau, le Centre d’interprétation de l’eau (C.I.EAU) présente« De l’autre côté du miroir » par Jean-Louis Courteau, ce mercredi  23 janvier, 19h à dans la salle André Perrault au 12 rue Hotte, Laval (Québec) H7L 2R3.

Cette conférence traite des mystères et des merveilles qui se cachent dans nos lacs et rivières, dont d’importants vestiges autochtones. Jean-Louis Courteau démontre le potentiel historique que recèlent nos plans d’eau et les trésors des siècles passés qu’il y a découverts. Il est d’ailleurs l’un des fondateurs du Centre d’interprétation des eaux laurentiennes (CIEL). Site : https://sites.google.com/view/centreleciel/accueil

Peintre amateur et passionné de nature et d’aventure sous-marine, Jean-Louis Courteau, nous transmet sa ferveur pour la plongée, l’archéologie, la géologie et la biologie, le tout illustré de vidéos et de photos qui vous immergeront dans ce monde étrange et méconnu.

Pour se procurer des billets, il est possible de procéder par téléphone au (450) 963-6463, en personne au 12 rue Hotte, Laval (Québec) H7L 2R3 ou en ligne au lien suivant :

https://www.eventbrite.ca/e/billets-conference-de-lautre-cote-du-miroir-53870030712

Situé à Laval, à l’intérieur même de la station d’eau potable de Sainte-Rose, le C.I.EAU a pour mission promouvoir la protection et l’utilisation responsable de l’eau, et ce à travers son exposition permanente, son offre pédagogique en laboratoire et toutes ses autres activités d’animation. Site : www.cieau.qc.ca

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.