Publicité
11 juillet 2019 - 09:00

Les piétons seront mieux servis!

Il y aura davantage de trottoirs et de pistes polyvalentes à Laval

Par Salle des nouvelles

D’ici trois ans, les Lavallois pourront se déplacer à pied sur près de 55 kilomètres supplémentaires d’aménagements confortables et sécuritaires grâce à la mise en œuvre du Plan directeur du réseau piétonnier, entériné au conseil municipal. Les interventions prévues dans le Plan, dont l’horizon est de 20 ans, cibleront plusieurs points d’intérêt comme les chemins vers les écoles, les parcs, les centres de santé, les pôles de quartier et d’emploi.

Les actions du Plan sont basées sur une vaste étude caractérisant les habitudes de déplacements piétonniers à Laval. Cette dernière a été réalisée dans les dernières années auprès des citoyens et en collaboration avec de multiples partenaires comme des intervenants des commissions scolaires, du réseau de la santé, du transport en commun et de diverses associations en accessibilité universelle.

« Nous travaillons fort pour consolider notre réseau afin que les piétons et les cyclistes puissent se déplacer aisément, mais surtout de façon sécuritaire. De plus, nos nouveaux aménagements seront entretenus 12 mois par année. Nous croyons que ce type de mesures encouragera davantage la mobilité de nos citoyens en plus de contribuer à rendre les quartiers plus vivants », a affirmé Marc Demers, maire de Laval.

Les gains pour les citoyens seront nombreux :

·       Réseau de mobilité active performant (piétonnier et cyclable);
·   Déplacements plus faciles d’un quartier à l’autre ou vers les grands générateurs de déplacements;
·       Espace nécessaire pour circuler plus aisément respectant les normes d’accessibilité;
·       Accessibilité et entretien 12 mois par année.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.