Publicité
13 février 2020 - 11:29

Opération Enfant Soleil remet 128 572 $ pour le mieux-être des enfants de Laval et de Montréal

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de la tournée provinciale des hôpitaux, les porte-paroles d’Opération Enfant Soleil, Roseline Filion et Philippe Fehmiu, ont remis hier plusieurs octrois pour le mieux-être des enfants de Laval et de Montréal.

• 31 000 $ à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal;

• 29 004 $ à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé du CISSS de Laval;

• 18 600 $ à l’Hôpital Rivière-des-Prairies du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal;

• 18 402 $ au Phare Enfants et Familles;

• 13 268 $ au Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal;

• 7 398 $ à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal;

Une somme de 10 900 $ provenant du Fonds Josée Lavigueur a également été versée à trois organismes.

À ce jour, c’est 1 005 943 $ qui ont été versés dans la région de Laval et 133 266 706 $ dans la région de Montréal afin d’offrir les meilleurs soins et une meilleure qualité de vie aux enfants en période d’hospitalisation, grâce à l’aménagement d’espaces favorables à leur guérison.

Mikaële Laure Personna, 3 ans, Enfant Soleil de Laval

Mikaële Laure est née à 34 semaines de grossesse. Quelques jours après son retour à la maison, la petite, en détresse respiratoire, est conduite d’urgence à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Les médecins découvrent de nombreux myofibromes qui se sont logés à sa tête, à son ventre, à son cou et à sa gorge.

Hospitalisée durant plus d’un an et demi, elle subit plusieurs chirurgies et biopsies, ainsi qu’une multitude d’examens. Malheureusement, aucune solution n’est trouvée pour traiter efficacement les masses.

Maintenant âgée de 3 ans, Mikaële Laure doit être alimentée par gavage et se soumettre en permanence à l’oxygénothérapie.

Malgré les épreuves, elle garde le sourire, et rien ne l’arrête!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.