Publicité

19 novembre 2020 - 12:00

COVID-19

Les cliniques de dépistage à Laval deviennent avec rendez-vous

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval demande à la population lavalloise de prendre un rendez-vous avant de se déplacer dans une clinique de dépistage pour la COVID-19.

Avec la saison hivernale qui approche, cette décision permettra à la population d’éviter les longues files d’attente à l’extérieur. On demande aussi aux gens de respecter l’heure du rendez-vous en se présentant seulement 5 minutes à l’avance.

- Numéro de téléphone pour prendre un rendez-vous : 1 877 644-4545 (population et travailleurs lavallois). - - Aucun changement n’est apporté à l’horaire des cliniques.
- Pour l’information à jour sur les cliniques de dépistage, consulter le site Web du CISSS de Laval.
- Pour tous renseignements sur la COVID-19, consulter la section dédiée à la COVID-19 du site Internet du Gouvernement du Québec.
- Pour tous renseignements, le CISSS de Laval vous invite à suivre son compte Twitter.

Le CISSS de Laval se dédie sans relâche à apprendre, innover et exceller afin d’offrir à la population lavalloise et des régions avoisinantes un ensemble de services de santé et de services sociaux intégrés, accessibles et de qualité.

Son capital humain compte plus de 10 000 employés et médecins œuvrant dans 32 installations, dont l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, l’Hôpital juif de réadaptation, le Centre de services ambulatoires de Laval, six CLSC, cinq centres d’hébergement, le Centre de protection de l’enfance et de la jeunesse de Laval, le Centre de réadaptation en dépendance de Laval et le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement de Laval. Le CISSS de Laval est un milieu de recherche et d’enseignement affilié à l’Université de Montréal et à l’Université McGill.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.