Publicité

28 novembre 2020 - 12:30

Santé publique

Des masques avec fenêtre autorisés pour faciliter la communication non verbale

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Des mesures exceptionnelles d'accommodation sont désormais tolérées pour accepter les masques non certifiés en milieux de travail ou dans les lieux publics, afin de rendre la communication plus accessible pour les personnes ayant des défis de communication.  

La Direction générale de la santé publique et la CNESST ont accepté l'utilisation de masques avec fenêtre non certifiés, combinés à une visière ou une protection oculaire.

Cependant, ils jugent que cela doit être limité aux interventions impliquants :
- une clientèle ayant une déficience sensorielle (auditive ou visuelle) ou un trouble de langage, car le fait de ne pas voir tout le visage de la personne nuit à sa communication (lecture labiale) et sa compréhension,
- une clientèle ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme, car le fait de ne pas voir tout le visage de l’intervenant peut faire en sorte que l’usager se désorganise s’il ne reconnaît pas l’intervenant.

Cela peut s’appliquer dans le contexte de soins ou lors d’interventions.

En effet, ce type de masque permettrait aussi d'améliorer nettement la réalisation des soins quotidiens (toilette, alimentation, soins de santé, etc.) pour une clientèle âgée présentant une presbyacousie souvent non diagnostiquée ou la clientèle ayant une perte des capacités cognitives, puisqu’il contribue à optimiser la proximité et la communication avec l’usager.

« Le fait de voir les lèvres de la personne qui nous parle a un immense impact pour plusieurs personnes qui ont des défis de communication. Durant les prochains mois, des enjeux importants seront présents pour ces personnes, dont les enfants qui apprennent à placer leur bouche correctement pour apprendre à parler et pour les personnes malentendantes qui ne comprennent pas lorsqu’elles ont besoin d’échanger. Nous invitons donc les travailleurs et les entreprises à faire une différence au quotidien pour ces personnes.
Disponible dès maintenant, il existe des masques avec fenêtre non certifiés qui sont accessibles à faible coût et qui sont antibuée.
» A souligné Sophy Forget Bélec, Présidente de l'Association québécoise des milieux familiaux éducatifs privés.

Il est à noter que les travailleurs du Québec ne sont par contre, pas autorisés à utiliser des masques avec fenêtre non certifiés s’ils sont à moins de deux mètres de leur clientèle sans plexiglas.

Qui plus est, les autorités refusent encore de les permettre aux éducatrices en service de garde.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.