Publicité

6 octobre 2021 - 18:00

Aide financière importante

Laval verse 100 000 $ à la Fondation du Collège Montmorency

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

La pandémie a eu un impact important sur les revenus et les activités de la Fondation du Collège Montmorency, c'est pourquoi la Ville de Laval a accordé une aide de 100 000 $ qui permettra à l’organisme de continuer à fournir de l’aide à des étudiants qui vivent une situation financière précaire pouvant mettre en péril la poursuite de leurs études.

« Encore cette année, cette aide financière démontre notre volonté d’encourager la persévérance scolaire et de soutenir la réussite étudiante. Investir aujourd’hui dans les talents, c’est non seulement investir dans l’économie pour enrichir le bassin de main-d’œuvre de demain, mais aussi participer à la pérennité de la relance économique », a précisé Stéphane Boyer, maire suppléant, vice-président du comité exécutif et responsable du développement économique de la Ville. 

À ce propos, la Fondation a mis en place le programme Entreprises de cœur, qui vise à promouvoir le maillage entre les étudiants et les entreprises afin de favoriser le recrutement et les apprentissages en entreprise.

L’appui de la Ville permettra également de réaliser de nouveaux projets porteurs qui se traduiront par la mise en place d’un milieu d’apprentissage stimulant qui favorise l’intégration des étudiants au marché du travail ou au monde universitaire.

« Merci à la Ville de Laval pour son appui inestimable. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, il est primordial de soutenir la persévérance scolaire et ainsi avoir un impact auprès de la relève de demain », d'ajouter Marie-Eve Gervais, directrice générale de la Fondation du Collège Montmorency.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.