Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 août 2018 - 12:00

Programme NovaScience 2017-2018

Plus de 178 000 $ accordés pour appuyer deux initiatives de partenariat en sciences et en technologie à Laval

Dans le cadre du programme NovaScience 2017‑2018, volet 3 – Soutien aux initiatives de partenariat, le gouvernement du Québec accorde une aide financière totalisant 179 006 $ pour appuyer la réalisation de deux projets d'organismes de la région de Laval, lesquels représentent des investissements totaux de 356 945 $ et permettent de stimuler la relève en sciences et en technologie au Québec.

Le député de Chomedey, Guy Ouellette, et la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l'intimidation et ministre responsable de la région de Laval, Francine Charbonneau, en ont fait l'annonce aujourd'hui, au nom de la vice‑première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade.

Citations

« Le domaine des sciences et de la technologie permet au Québec de se distinguer parmi les sociétés du savoir les plus innovantes. C'est pourquoi nous sommes heureux d'aider le Centre d'interprétation des biosciences Armand‑Frappier et le Cosmodôme à réaliser ces initiatives uniques, qui encourageront notamment les élèves du secondaire de notre région à explorer les perspectives d'avenir dans ce secteur prometteur. »

Guy Ouellette, député de Chomedey

« Les initiatives annoncées aujourd'hui à Laval reflètent le dynamisme des musées et des établissements d'enseignement de notre région ainsi que leur volonté de stimuler l'intérêt des jeunes pour les sciences et la technologie. Nous sommes donc fiers d'en appuyer la réalisation et de favoriser ainsi le transfert de connaissances scientifiques et technologiques sur notre territoire. »

Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l'intimidation et ministre responsable de la région de Laval

« Notre gouvernement s'est engagé à soutenir des projets de partenariat au sein des milieux communautaires et de l'éducation, afin de favoriser davantage l'intérêt de la relève québécoise et des femmes pour les sciences et la technologie. De telles initiatives renforceront également l'entrepreneuriat scientifique et technologique au Québec, rejoignant ainsi les objectifs de la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation. C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que nous contribuons à la réussite de ces projets novateurs. »

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

Faits saillants

  • Le programme NovaScience favorise une plus grande compréhension des sciences et de la technologie par les jeunes et le grand public ainsi que la formation d'une relève dans ces domaines.
  • Il comporte trois volets : volet 1 – Soutien aux organismes, volet 2 – Soutien aux projets, volet 3 – Soutien aux initiatives de partenariat.
  • En tout, vingt initiatives de partenariat représentant des investissements de 3 793 496 $, dont 2 007 975 $ en contributions gouvernementales, ont été sélectionnées au terme de trois appels de projets lancés au cours de l'année 2017‑2018 dans le cadre du programme NovaScience, volet 3 – Soutien aux initiatives de partenariat.
  • Dans le cadre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation 2017‑2022 – Oser innover, le programme NovaScience sera bonifié de 8,55 millions de dollars pour les années 2017-2018 à 2021-2022.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.