Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ces mesures seraient davantage adoptées chez les entreprises ayant moins de cinq employés

De nombreuses PME québécoises disent devoir hausser leur prix face à l'inflation

durée 12h02
13 février 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Une forte proportion de PME québécoises affirment encore devoir augmenter leur prix afin de combattre l'inflation, révèle une nouvelle étude de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

L'enquête publiée lundi compare les résultats recueillis en janvier dernier avec ceux obtenus à la même période en 2022.

Elle signale que près des deux tiers des dirigeants interrogés le mois dernier affirment subir des impacts importants de l'inflation, en hausse de quatre points par rapport à l'année précédente.

Pour affronter le contexte inflationniste, 73% d'entre eux disent devoir augmenter leurs prix, une proportion similaire à 2022.

Le sondage montre toutefois que les PME du Québec sont désormais plus nombreuses que l'an dernier à recourir à d'autres mesures pour faire face à l'inflation.

Par exemple, des propriétaires disent devoir travailler plus d'heures pour alléger les coûts de la main-d'œuvre (59 % en 2023, contrairement à 52 % en 2022), ou encore réduire temporairement la marge bénéficiaire afin de rester concurrentiels (43 % en 2023, 38 % en 2022).

Ces mesures seraient davantage adoptées chez les entreprises ayant moins de cinq employés, précise l'étude du FCEI. Ces PME sont aussi moins enclines à hausser leur prix.

Également, selon l'étude, environ le tiers des dirigeants mentionnent devoir réduire leurs investissements et prévisions de croissance, alors que cette proportion affichait 29 % en 2022.

«Nos données sont claires: la situation est pire que l'an passé. Il est vrai que le sommet de l'inflation semble derrière nous, cependant les niveaux actuels sont bien supérieurs à ce que nous avons connu», déclare dans un communiqué le vice-président pour le Québec à la FCEI, François Vincent, qui s'inquiète de voir les PME s'affaiblir en raison de l'augmentation des coûts.

La FCEI interpelle par ailleurs Québec pour qu'il soutienne les PME en limitant l'augmentation des coûts gouvernementaux et en réduisant la fiscalité. D'après le sondage, la hausse de certains coûts du gouvernement ont un impact allant d'important (44 %) à modéré (34 %) pour les petites entreprises.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Québec allonge 2,4 M$ à Juripop pour aider des victimes d'harcèlement au travail

Québec verse 2,4 millions $ sur quatre ans à la clinique juridique Juripop afin qu'elle puisse accompagner et soutenir des employés victimes du harcèlement psychologique ou de la violence à caractère sexuel au travail. Le ministre du Travail, Jean Boulet, en a fait l'annonce vendredi matin accompagné de la directrice générale de Juripop, Me ...

13 juin 2024

Construction: besoin de 17 000 travailleurs par année et «ça va s'intensifier»

Dans ses plus récentes prévisions, la Commission de la construction du Québec estime à 17 000 par année les besoins en travailleurs dans cette industrie. Il s'agit d'une augmentation de 1000 travailleurs depuis l'année dernière. Son estimation est basée sur les projets de construction annoncés jusqu'en décembre 2023, en tenant compte aussi du ...

13 juin 2024

Québec vient à la rescousse des producteurs agricoles

Aux prises avec des événements météorologiques catastrophiques l'été dernier et l'explosion de leurs coûts d'exploitation, les producteurs agricoles reçoivent enfin l'aide qu'ils réclamaient de Québec. Le ministre de l'Agriculture, André Lamontagne, a annoncé jeudi à Les Cèdres, en Montérégie, l'injection de 200 millions $ dans diverses ...