Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Laval mise sur les technologies

L’accélérateur d’entreprises TerroX révèle sa première cohorte

durée 11h00
22 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval dévoile les sept entreprises composant la première cohorte de TerroX  , le seul accélérateur d'entreprises au Québec conçu spécifiquement pour les entreprises technologiques en phase de précommercialisation ou de commercialisation.

En présence du maire Boyer, la Ville a également inauguré hier les nouveaux espaces collaboratifs de la Place Louis R.-Renaud, qui permettront de faciliter les échanges et la collaboration entre les entrepreneurs de la cohorte.    

Dans la lignée de la vision strat.égique lavalloise de développement économique adoptée en 2023, Laval économique a déployé de nombreuses initiatives pour s'arrimer aux besoins exprimés par les entreprises, notamment en renforçant les maillages et les alliances stratégiques. La création de TerroX constitue un outil supplémentaire pour les aider à entreprendre le virage numérique, en plus de soutenir la croissance de jeunes pousses dont le siège social sera désormais à Laval.  

« Les entrepreneurs lavallois créent beaucoup de valeur pour notre ville. En plus d'être un moteur économique important, ils sont au cœur de l'innovation. Les solutions qu'ils développent permettent aux entreprises lavalloises de simplifier et d’optimiser leurs processus, ayant un impact positif sur leur rentabilité et leur croissance. Avec le lancement de TerroX, la Ville de Laval réaffirme son positionnement à titre de capitale des opportunités et territoire d'expérimentations. » , indique Stéphane Boyer, maire de Laval  

« À Laval, comme partout au Québec, on croit en l’immense potentiel de nos jeunes entreprises technologiques innovantes et à leur savoir-faire. Avec TerroX, notre région dispose d’un nouvel espace pour offrir à nos entrepreneurs l’accompagnement et les outils nécessaires à leur réussite. » , ajoute Christopher Skeete, député de Sainte-Rose, ministre délégué à l’Économie, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

Première cohorte de TerroX

Ce sont donc sept entreprises qui ont rejoint TerroX et qui ont débuté leur parcours en février dernier. Chacune d'entre elles se démarque par sa proposition de valeur unique et par l'intégration de composantes technologiques novatrices, notamment l'intelligence artificielle.  

  • Binder aide les entreprises manufacturières à prolonger la durée de vie de leurs équipements et à simplifier la gestion de la maintenance. 
  • Gomove est un logiciel propulsé par l'IA qui révolutionne la logistique du transport de marchandises par la mutualisation et l’optimisation des ressources.   
  • InSupply soutient les entreprises manufacturières et les distributeurs dans leur prise de décision en effectuant des prévisions améliorées de la demande. 
  • Kiwiz est une plateforme en ligne qui offre un service d’inspection aux acheteurs de véhicules d'occasion sans avoir à se déplacer.  
  • niosense améliore l’efficacité du transport des marchandises et réduit l'impact environnemental des camions en minimisant le nombre d'arrêts aux intersections.  
  • OneTrip Technologies offre aux petites et moyennes épiceries une solution clé en main de commerce en ligne alimentée par l'intelligence artificielle. 
  • Technologies Sanatorium Alpha offre une technologie qui vise à réduire la consommation d’électricité des centres de données en optimisant le processus de transmission de l'information. 

Un maillage mutuellement bénéfique pour les entreprises de la région  

Le maillage constitue un élément phare du parcours de TerroX. Pour les start-ups participantes, il permet d'acquérir une nouvelle clientèle, de mettre en place des projets pilotes et de connecter avec des mentors aguerris. Pour les entreprises du territoire, il représente une opportunité d'accroître la productivité de leurs opérations à l'aide de technologies innovantes.  

Les start-ups sélectionnées dans la première cohorte ont démontré un potentiel de favoriser la croissance des entreprises lavalloises, plus particulièrement dans le secteur manufacturier, qui compte pour 11% du PIB de Laval.  

« Le secteur manufacturier représente l'une des six filières prioritaires de développement de l'économie lavalloise. Pour demeurer compétitives à l'échelle internationale, l'innovation devra être au cœur des activités de nos PME. En accompagnant des start-ups qui développent des solutions novatrices pour répondre à leurs défis, nous générons des retombées positives pour l'ensemble de notre économie. » , explique Lidia Divry, directrice, Laval économique  

Un parcours pensé pour les entrepreneurs, par des entrepreneurs  

TerroX propose un accompagnement entièrement adapté aux besoins des start-ups ayant atteint un niveau de maturité technologique entre TRL 4 et TRL 7. À ce stade, ces entreprises ont des besoins importants et des enjeux complexes, mais manquent significativement de ressources et d’accompagnement, menant 51,3% d’entre elles à cesser leurs activités en moins de 5 ans selon l'Indice entrepreneurial québécois. 

Intitulé « L'effet X », en référence à l'effet multiplicateur de la démarche, le parcours de TerroX est minutieusement réfléchi. En plus d'offrir un accompagnement personnalisé à chaque membre de la cohorte, l'accélérateur propose des ateliers animés par des entrepreneurs chevronnés et des experts variés, notamment en financement, en gestion de talents et en développement de marchés.  

S'échelonnant sur une période de 12 mois, le programme offre de multiples opportunités de réseautage. Deux organisations auront également l'opportunité de poursuivre leur parcours à Silicon Valley, dans le cadre d'un partenariat entre Laval économique et Plug & Play, afin de présenter leur technologie à des multinationales et à des compagnies de gestion de capital-risque. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 avril 2024

Alerte: le taux de chômage s'établit à 6,1 % au Canada et à 5,0 % au Québec en mars

L'emploi a peu varié au Canada en mars, alors que le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 6,1 %, selon Statistique Canada. Au Québec, l'emploi a reculé de 18 000 et le taux de chômage a progressé de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 5,0 %. Plus de détails à venir.

2 avril 2024

Fitzgibbon ne ferme pas la porte à offrir des minéraux pour attirer des entreprises

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie Pierre Fitzgibbon ne ferme pas la porte à offrir des minéraux, comme le lithium, pour attirer de nouveaux joueurs dans la filière batterie. Selon ce que rapportait Radio-Canada la semaine dernière, le gouvernement serait prêt à céder des parts qu’il détient dans l’entreprise Nemaska ...

2 avril 2024

Le code de conduite ne ferait pas augmenter les prix, défend le patron d’Empire

Le grand patron d'Empire, Michael Medline, a défendu qu'il n'existe aucune preuve qu'un code de conduite des épiciers ferait augmenter les prix des aliments au Canada.  Le président et chef de la direction de la société mère de Sobeys, qui exploite l'enseigne IGA au Québec, a fait ce commentaire lors d’un événement du Conseil canadien du commerce ...