Publicité
16 janvier 2019 - 14:00 | Mis à jour : 17 janvier 2019 - 21:08

Orchestre symphonique de Laval

OSL rendra hommage à Bruny Surin

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le 13 février 2019 à 19h30, à la Salle André-Mathieu, l'Orchestre symphonique de Laval rendra hommage à Bruny Surin, grand athlète olympique qui a eu une carrière légendaire de sprinter. 

Parmi ses nombreux exploits sportifs, il est notamment champion olympique et a remporté la médaille d'or au 4x100 mètres, aux Jeux Olympiques d'Atlanta, en 1996. Récipiendaire de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II et de l’Ordre national du Québec, Bruny Surin travaille entre autres comme conférencier depuis la fin de sa carrière et partage sa passion et son expérience. Plus de 150 000 étudiants ont assisté à ses conférences, dans les dernières années. 

Cette carrière exemplaire a guidé notre choix de le nommer grand Lavallois de la saison 2018-19 de l'Orchestre. Bruny Surin a également un intérêt marqué pour l'art et la musique; il a pris plusieurs années de cours de piano classique dans sa jeunesse. Il prouvera qu’un champion olympique n’a peur de rien… pas même de se lancer le défi de jouer en solo avec un orchestre symphonique.

À l'invitation du directeur artistique et chef Alain Trudel, Bruny Surin jouera dans un arrangement de Für Elise de Beethoven avec l'Orchestre. Il a aussi concocté avec Alain Trudel un programme diversifié, amusant et sérieux à la fois, qui culminera avec la Symphonie en do mineur de Tchaïkovski, dite Petite Russie. Le comédien Daniel Brière se joindra aussi au concert comme commentateur de hockey, dans une œuvre musicale et théâtrale : « La partie de hockey sur la 5e Symphonie de Beethoven » de P.D.Q. Bach.

Pour tous les détails ainsi que pour vous procurez vos billets, visitez osl.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.