Publicité
13 novembre 2019 - 09:00

Centre d'interprétation des biosciences

Au Musée Armand-Frappier cet hiver, le soin de l'entourage avant tout

Par Salle des nouvelles

Les activités hivernales du Musée Armand-Frappier proposent aux personnes intéressées d'explorer les effets de nos relations avec les autres. Petits et grands peuvent venir interagir avec les équipes en place lors de l'activité spéciale fêtes, en marge de l'exposition "Nous et les autres. Des préjugés au racisme ".

 
Durant la période des fêtes, des élans d'entraide et de solidarité se manifestent souvent entre humains. En famille, seul ou entre amis, une visite animée de l'exposition "Nous et les autres" est proposée. Des préjugés au racisme – spéciale des fêtes – en compagnie d’un animateur scientifique du Musée.
 
L'entraide, un impact positif sur la santé ?
 
En fredonnant des airs de fêtes et en réalisant une activité au laboratoire, c'est l'occasion de découvrir en quoi l'entraide et autres relations sociales ont un impact sur la santé individuelle et collective. Cette sortie au goût scientifique donnera le goût de prendre soin de soi et des autres pendant les fêtes, mais également toute l'année.
 

Des visites animées de l'exposition et l'activité en laboratoire sont programmées, à partir de 5 ans, les 14, 21, 27 et 28 décembre et 3 et 4 janvier 2020. À 10h, 13h et 15h.

Le coût de cette activité varie:

  • Adulte : 13$
  • Etudiants (18 ans et plus) et ainé (60 ans et plus) : 12$
  • Enfant : 11$
  • Forfait 4 personnes (2 adultes et 2 enfants) : 44,75$
Les inscriptions en ligne sont en cours. Pour davantage d'information et pour s'inscrire, visiter le site web du Musée ou contacter le (450) 686‐5641, au poste 0.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.