Publicité
30 décembre 2019 - 06:00

Quoi faire jusqu'à la fin des Fêtes...

Pour ses 25 ans, le Cosmodôme acquiert trois bornes interactives

Par Salle des nouvelles

Le Cosmodôme a annoncé que dans le cadre de son 25e anniversaire, il a fait l’acquisition de trois nouvelles bornes interactives qui viennent bonifier l’offre familiale de l’exposition permanente. Fabriquées sur mesure et financées par le MAMOT par le biais du programme du Fonds d’appui au rayonnement des régions, ces modules interactifs initient les participants aux défis des vols à longue durée.

Depuis le 21 décembre, ils sont accessibles dans l’exposition permanente du Cosmodôme. Ces équipements seront également intégrés à la programmation offerte aux groupes en visite scolaire. Le design des modules est inspiré des hottes des chimistes et de la Station spatiale internationale.

À l’aide de gants qui rappellent également les combinaisons pressurisées des astronautes, les participants doivent résoudre un casse-tête. Le premier jeu vulgarise l’effet des radiations sur les cellules des astronautes, le deuxième nous invite à comprendre les défis reliés au recyclage de l’eau dans un vaisseau spatial et le troisième évoque le besoin de pousser les recherches sur l’agriculture spatiale.

Cette thématique est très présente dans l’actualité en raison du retour à la Lune dans le cadre du projet du Gateway lunaire, pour lequel le Canada a annoncé sa participation. Ce projet sera précurseur à l’exploration de Mars et dans les deux cas, des astronautes effectueront des vols de plusieurs mois, voire de l’ordre de l’année. Ils se retrouveront alors loin du champ magnétique de la Terre, une l’enveloppe protectrice qui bloque une partie importante des radiations en provenance du Soleil. Ils devront vivre en système fermé, de la manière la plus autonome possible. Ces trois problématiques seront abordées avec le public grâce à ces nouveaux éléments interactifs.

« Ces équipements uniques nous permettent de mettre à jour nos programmes pour faire de la médiation scientifique à propos des défis du futur de l’exploration spatiale. Ils nous permettent d’enseigner le jeu, d’apprendre par l’expérience », indique Marie-Michèle Limoges, directrice contenu scientifique et formation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.