Publicité

2 novembre 2020 - 09:15 | Mis à jour : 09:17

Regroupement littéraire Jeunesse de Saint-Ours

Une jeune auteure de Laval remporte un 1er prix dans un concours littéraire

Par Salle des nouvelles

Le 26 septembre dernier avait lieu le dévoilement des lauréats et lauréates au concours du Regroupement littéraire Jeunesse de Saint-Ours. Annabelle Lamont, de Laval, s’est méritée le premier prix, catégorie 14-17 ans, pour son roman Poussière d’âme

Une bourse de 500$, ainsi qu’un exemplaire de l’éditeur Antidote de Druide Informatique lui ont été remis. Au moment de sa participation au concours du RLJSO, Annabelle était étudiante en 3e secondaire au Collège Citoyen. Malgré son jeune âge, Annabelle en est à son deuxième roman. 

Cette année, à cause de la pandémie, le Salon du livre jeunesse de Saint-Ours n’a pu être tenu en présentiel, événement annuel très apprécié des participants et visiteurs. Le porte-parole, l’auteur Jonathan Bécotte, a par contre réalisé des entrevues avec les jeunes auteurs et auteures leur donnant ainsi l’occasion de présenter leur livre.

Les 60 participants au concours, leur famille et amis ont également pu assister à une remise des prix virtuelle en direct de la page Facebook du RLJSO.  Les entrevues et le gala virtuel peuvent être visionnés dans la section Vidéos de la page Facebook du RLJSO. 

Le Regroupement littéraire Jeunesse de Saint-Ours est un OBNL qui offre aux jeunes auteurs et autrices de 6 à 17 ans de tout le Québec soutien pendant la période d’écriture, correction et évaluation des textes, mise en page et impression des livres. Si Covid-19 le permet, le salon du livre et gala de remise de prix devraient être de retour en septembre 2021.

La période d’inscription au concours littéraire de la 13e édition, dont le thème est « Écrire, chat porte bonheur »est maintenant ouverte. Pour connaitre les détails du concours, on consulte le site web et la page Facebook Concours Jeunesse littéraire de Saint-Ours.                              

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.