Publicité

21 novembre 2020 - 12:00

Créativité et de l’innovation à Laval 

Le PLAN dévoile ses projets retenus

Par Salle des nouvelles

Lors d’un événement virtuel tenu le 19 novembre, le Pôle lavallois d’enseignement  supérieur en arts numériques et économie créative (PLAN) a dévoilé ses projets retenus dans le cadre de son appel de projets 2020, qui s’est échelonné du 11 juin au 30 septembre dernier.

L’annonce des résultats s’est faite en  présence d'Olivier Simard (directeur général du Collège Montmorency), Jean-Christian Pleau (vice-recteur  à la Vie académique de l’Université du Québec à Montréal), Jean Piché (compositeur, vidéaste, designer de logiciels et  professeur titulaire à la faculté de musique de l’Université de Montréal) et de Sylvianne Binette, (directrice  artistique et scénographe chez Duo|B Conception événementielle) et Hela Zahar (directrice du PLAN). Le financement  accordé à l’ensemble de ces projets totalise près de 300 000 $. 

« Le PLAN est reconnaissant envers le Ministère de l'Enseignement supérieur et son programme de pôles régionaux  d'enseignement supérieur puisque sans leur soutien, tous ces projets n'auraient jamais pu voir le jour. Leur  contribution est inestimable. Elle permet, non seulement d’enrichir les connaissances des cégeps et universités dans  le domaine des arts numériques, mais aussi d’encourager les initiatives innovantes dans le développement de  l'économie créative lavalloise », a fait savoir Olivier Simard, directeur général du Collège Montmorency. 

Les projets ont été évalués par un jury composé de deux représentants du Comité de gouvernance dans les deux  ordres d’enseignement, monsieur Olivier Simard (directeur général du Collège Montmorency), madame Anne-Marie  Girard (conseillère principale, Vice-Rectorat aux affaires étudiantes et aux études, de l’Université de Montréal), de

Rappelons que les projets soutenus par le PLAN se déclinent en trois (3) volets : la formation, les projets en  arts numériques et l’espace pour les arts numériques. 

Les projets choisis sont : 

Déambulation numérique – Proposé par le Cégep régional de Lanaudière, l’Université du Québec à Montréal et  l’entreprise lavalloise Creative Lab, ce projet consiste à réaliser un parcours déambulatoire lumineux magnifiant la  nature et les infrastructures des lieux l’accueillant.

eMUSICORPS – Immersion numérique dans le corps du musicien par une performance artistique  multimodale. 

Rencontres fragiles – Ce projet en technochorégraphie propose la réappropriation innovante de l'œuvre  chorégraphique de Martine Époque, le Sacre du Printemps, et l’intégration de projections numériques créées  à partir d’un travail de capture de mouvement humain et de traitement de l’image.

Ordinaire de nature – Le Collège Lionel-Groulx, l’Université de Montréal et le studio de design et création  Boume à Laval sont à l’origine de ce projet qui favorise les interactions interdisciplinaires.

Danse optoélectronique – L’objectif derrière ce projet, soumis par le Collège Montmorency et l’Université de  Montréal, est de collecter les données biomécaniques de danseurs en instaurant un partage d’espace et de savoir-faire entre les étudiants en danse du Collège Montmorency et les kinésiologues experts en simulation  numérique du Laboratoire de modélisation et simulation du mouvement (S2M) au campus Laval de  l’Université de Montréal. 

Espace transformateur – Chapeauté par le Cégep de Saint-Jérôme, l’Université du Québec à Montréal et des  artistes multidisciplinaires lavallois, ce projet a pour but la création d’un espace transformateur pour les  enseignants, les étudiants, les chercheurs, les intervenants et les artistes, à partir d’un lieu physique situé à  Laval. 

C’est au cours de l’année 2021-2022 que les différents projets prendront vie. Ces initiatives concertées entre les établissements d’enseignement collégial et universitaire et les acteurs du milieu lavallois permettront, sans conteste,  de créer de la synergie dans l'offre de formation, de renouveler les pratiques en arts numériques et de favoriser le  partage des espaces adaptés aux arts numériques dans les différentes institutions partenaires.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.