Publicité

13 février 2021 - 14:00

Nouvelle exposition « Bouger! »

Réouverture du Musée Armand-Frappier

Par Salle des nouvelles

À compter du 20 février 2021, le Musée Armand-Frappier ouvrira à nouveau ses portes au public. Tous les samedis, les visiteurs découvriront sa nouvelle exposition temporaire intitulée « Bouger! ».

Conçue par le Musée, cette exposition renseignera les visiteurs sur le fonctionnement du corps lorsqu'il est en mouvement et sur les effets de l'activité physique sur la santé. 

Tous les samedis, les visiteurs, auront la possibilité de s'inscrire à une visite libre pour découvrir l'exposition.

Afin d'accueillir les visiteurs en toute sécurité, le Musée a mis en place une série de mesures répondant aux exigences des autorités de santé publique. À titre d'exemple, seule une bulle familiale à la fois visite l'exposition, et ce, afin de permettre à l'équipe du Musée de désinfecter l'exposition entre les visites. Les réservations en ligne sont ainsi obligatoires.

  • Plages horaires pour s'inscrire le samedi : 10h, 12h, 13h30 et 15h.
  • Visite libre de l'exposition d'une durée de 1h30 pour les personnes résidant à la même adresse.

Pour respecter les directives gouvernementales en lien avec la pandémie de la COVID-19, aucune visite guidée ni activité en laboratoire ne pourra être offerte.

L'exposition «Bouger!» a été réalisée et est présentée grâce au soutien de nombreux partenaires : Ville de Laval, gouvernement du Québec, Merck, Actua, INRS, Centre de services scolaire de Laval, Société de transport de Laval, Tourisme Laval, Sports Laval, Centre de médecine sportive de Laval, de l’Institut Pacifique et la 55e Finale des Jeux du Québec, Laval - Été 2021. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.