Publicité

24 août 2021 - 15:00

Un soutien financier pour 14 projets artistiques et littéraires de Laval

Par Catherine Deveault

Le Conseil des arts et des lettres du Québec et la Ville de Laval, en collaboration avec Culture Laval annoncent un soutien de 230 000 $ à huit artistes et six organismes artistiques dans le cadre du Programme de partenariat territorial de Laval.
 
Les créateurs qui reçoivent une aide pour réaliser leur projet sont : Julien Blais, Charles Dionne, Audrey Gaussiran, Danielle Godin, Talia Hallmona, 7Starr, Élie Marchand et Simon Roberge.
 
Les projets des organismes suivants sont soutenus : La Rencontre Théâtre Ados, OSL – L’Orchestre symphonique de Laval, la Société littéraire de Laval (SLL), le Théâtre Incliné, Bluff Productions et le Regroupement d’organismes culturels et d’artistes lavallois (ROCAL).
 
Il est à noter que parmi les projets soutenus, trois artistes reçoivent une première bourse du Conseil grâce à une bonification financière des ententes territoriales accordée par le gouvernement du Québec dans le cadre du Plan de relance économique du secteur culturel, et maintenue par le Conseil durant son exercice 2021-2022.
 
Processus de sélection

Le titre des projets et le montant accordé à chacun d’eux se trouvent en annexe. Les demandes ont été analysées par un comité composé de pairs, réunis par le Conseil, œuvrant dans différents secteurs artistiques. Les projets ont été sélectionnés au mérite, sur la base de l’excellence de leur proposition et de leur adéquation aux objectifs du programme, en fonction des disponibilités budgétaires des partenaires.

Soutien aux projets des artistes et des écrivains professionnels – Total : 107 000 $

  • Julien Blais reçoit 17 000 $ pour un projet de recherche, création, présentation publique et intégration numérique de l’œuvre scénique interdisciplinaire Tableau d’une exécution.
  • Charles Dionne obtient 17 000 $ pour la recherche et l’écriture de son roman fantastique La cache abordant la lente destruction psychique et sociale des personnages après un incident.
  • Audrey Gaussiran se voit accorder 14 000 $ pour la création de l’œuvre chorégraphique Mosaïco, alliant danse et numérique, et explorant la multiplicité dans la construction identitaire.
  • Danielle Godin récolte 5 000 $ pour la création du spectacle de conte multidisciplinaire à saveur historique Les Contes de l’Île Jésus.
  • Talia Hallmona obtient 13 000 $ pour l’écriture de la pièce jeune public Paternel (titre provisoire) sur la thématique des immigrant(e)s et du rêve américain.
  • 7Starr reçoit 15 000 $ pour la mise en œuvre de la 4e édition de l’événement House of Kardz.
  • Élie Marchand récolte 18 000 $ pour un projet d’exploration de la mise en scène du texte pour adolescent(e)s Cœur de neige en juillet.
  • Simon Roberge se voit attribuer 8 000 $ pour l’écriture du scénario d’un court métrage de fiction intitulé Bird inspiré par la mouvance du jazz « bebop ».

Soutien aux organismes artistiques professionnels – Total : 123 000 $

  • La Rencontre Théâtre Ados reçoit 24 000 $ pour le renforcement de son programme de résidences de création théâtrale professionnelle sur le territoire lavallois.
  • OSL – L’Orchestre symphonique de Laval obtient 21 000 $ pour la création, la promotion et la diffusion des activités artistiques entourant la 2e édition du Festival classique hivernal.
  • La Société littéraire de Laval (SLL) récolte 18 000 $ pour la phase 2 d’IMAGES & MOTS, un projet d’animation en réalité augmentée d’affichages intégrés au mobilier urbain extérieur de la SLL.
  • Le Théâtre Incliné se voit accorder 24 000 $ pour la création d’une installation multimédias intitulée Les Bulles.
  • Bluff Productions reçoit 18 000 $ pour la coproduction nationale de la pièce Rose d’Isabelle Hubert, en partenariat avec le Théâtre du Gros Mécano.
  • Le Regroupement d’organismes culturels et d’artistes lavallois (ROCAL) obtient 18 000 $ pour la réalisation d’une résidence de recherche-création multimédia au Collège Montmorency.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.