Publicité

16 octobre 2021 - 10:00

À l'Église Ste-Béatrice de Laval

Ambitus présentera un concert illuminé aux chandelles

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

C'est sous un éclairage tamisé, dans une église uniquement illuminée de chandelles et donc dans une ambiance des plus propices à l'écoute, que les musiciens du quatuor à cordes « Ambitus » présenteront leur soirée musicale le vendredi 5 novembre à 20h.

En guise de levée de rideau, les spectateurs pourront entendre le fameux Canon de Pachelbel, une des oeuvre la plus connue de la musique classique, suivie d'un medley de quatre tangos, puis d'un concerto pour violon d'Antonio Vivaldi.

Ensuite, le quatuor interprètera l'automne de Galzounov (la musique thème des Belles histoires des pays d'en-haut) ainsi que la musique du film « Un homme et son péché ».

Pour terminer la première partie, ce sera quatre des plus belles chansons de Charles Aznavour, dont La Bohème, qui enchanteront les auditeurs ainsi que trois extraits de la suite pour orchestre de l'opéra de Georges Bizet, incluant le Toréador.

L'ouverture de la seconde partie se fera avec le Boléro de Ravel, suivi d'une pièce surprise puis de jolies mélodies juive.

Enfin, Ambitus présentera un grand medley des plus belles chansons des Beatles avant de conclurs  avec la 5e danse hongroise de Brahms.

Le concert aura lieu le vendredi 5 novembre à 20h, à l'Église Ste-Béatrice située au 475, avenue des Perron à Laval.

Les billets seront au coût de 30$ et il est conseillé de réserver sa place sur le site internet de Concert Chandelle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.