Publicité

29 octobre 2021 - 12:00

« Adios ›

Un nouveau titre pour la chanteuse lavalloise Marianne Gavin

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

L'auteure-compositrice-interprète Marianne Gavin, originaire de Laval, a sorti un tout nouveau titre intitulé Adios, le 8 octobre passé.

Cette chanson est née d'une collaboration avec le rappeur Olivier Orange et a été produit par LeMind, rappeur et producteur, finaliste de l'émission télévisée La fin des faibles.

Ce morceau est un mélange de pop acoustique et de rap, offrant une combinaison assez rythmée et accrocheuse, tout en se voulant accessible et serein. Les paroles racontent la fin d'une relation qui ne nous apporte plus rien et à laquelle il vaut mieux dire Adieu d'un commun accord.

« Adiós, c'est tourner la page sur une relation qui ne nous apporte plus rien de positif et qu'on est prêt à mettre derrière. C'est la liberté retrouvée en s'évadant sur la Méditerranée en ne regrettant rien », a précisé la chanteuse dans un courriel envoyé à Néomédia.

Notons que cette artiste émergente a remporté le concours des covers Duo avec ton idole présenté par les Francos de Montréal ainsi que Desjardins, lui permettant de jouer sa propre version acoustique de Hochelagurl avec Calamine à la fin de l'été. La vidéo, sortie le 1er septembre dernier, a atteint 480 000 visionnements sur Facebook.

Accompagnée d'un ukulélé ou d'une guitare acoustique, elle chante le soleil. Passionnée de musique depuis un très jeune âge, elle a toujours écrit et composé sa musique. Son inspiration provient majoritairement de ses nombreux voyages sur divers continents (malheureusement mis sur pause durant les deux dernières années), les relations amoureuses et interpersonnelles, la nature, la découverte de soi et du monde.

« Quelques prochains singles sont prévus pour les prochains mois à venir, dont une autre collaboration surprise ainsi que des pièces plus "automnales" indie-folk », de conclure l'artiste.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.