Publicité

14 novembre 2021 - 10:00

Culture Laval

Conférence sur le développement d'un projet d'art public

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Une conférence virtuelle et gratuite est organisé par Culture Laval le vendredi 19 novembre de 13 h 30 à 16 h pour aborder différentes question par rapport au développement d'un projet d'art public. 

La culture se développe dans la région lavalloise et dans cette foulée, la Ville de Laval a publié cet automne sa Politique municipale d’intégration de l’art public aux bâtiments et sites municipaux. Le Québec aussi s'est doté d'une politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et sites gouvernementaux et publics. Pourtant, ces politiques, leurs processus et les défis rencontrés pour la soumission d'un dossier sont encore méconnus des artistes en arts visuels.

Quelles sont les étapes pour l'élaboration d'une oeuvre d'art public? Que doit prévoir un artiste pour soumettre son idée? Quels seront les impacts sur sa carrière? La conférence en ligne du 19 novembre répondra notamment à ces questions.
 
Sous la forme d’un échange, ce panel réunira Sylvie Fraser, une artiste lavalloise qui a réalisé plusieurs projets d’art public et Marc-Antoine K Phaneuf, un artiste et spécialiste en arts visuels. De plus, la directrice générale et artistique d'Artéfact urbain, Jeanne Couture, animera les échanges.
 
Les panélistes aborderont les principales étapes de la réalisation d’une œuvre d'art public, depuis la conception jusqu’à son installation, en passant par la présentation du dossier au jury, les relations avec les différents intervenants, les connaissances et compétences requises, ainsi que les retombées professionnelles et artistiques sur la carrière. Ils échangeront sur les multiples chapeaux que doit porter un·e artiste tout au long de l'élaboration d'un projet et partageront leurs savoir-faire autour des différents défis rencontrés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.