Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Festival international de cinéma Vues d’Afrique

Programmation hybride du 38e Festival international de cinéma Vues d’Afrique hybride

durée 15h00
20 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Lors d’une conférence de presse tenue à la Cinémathèque québécoise, le Festival international de cinéma Vues d’Afrique, présenté par Québecor et propulsé par TV5, a dévoilé sa programmation. 

Les projections débuteront en ligne sur tv5unis.ca du 26 au 31 mars avec 12 longs métrages parmi lesquels on peut citer Bamako d’Abderrahmane Sissako avec Aïssa Maïga, marraine (aux côtés du parrain Richard Jean-Baptiste) de ce 38e festival, Les chevaux de Dieuet Much Loved (avec Loubna Abidar, actrice multiprimée) de Nabil Ayouch dont le plus récent film Haut et fort sera présenté lors de la soirée inaugurale du 1er avril, ou L’affaire Chebeya, un crime d’État de Thierry Michel présent à Montréal pour son documentaire L’empire du silence, son film synthèse de toutes les dénonciations qu’il a illustrées par le passé.

En salle, à la Cinémathèque québécoise à compter du 1er avril, ce sont 118 titres de films qui seront programmés, dont 18 longs métrages, 8 moyens métrages et 92 courts métrages en provenance de 44 pays de productions ou coproductions. À noter que 30 % de ces œuvres ont été réalisées par des femmes, ce qui est significatif et répond à l’engagement du Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) qui milite en faveur de l’égalité homme/femme dans le cinéma africain. Un prix reflétant cet aspect de la production est à nouveau remis dans le cadre du 38e Vues d’Afrique. La très grande majorité des films (72 %) sont de 2021 et 20 % de 2020.

La 38e édition de Vues d’Afrique est très fière de présenter, en première Canadienne et hors compétition, quatre films de cinéastes reconnus à l’échelle internationale. En ouverture, le long métrage de Nabil Ayouch sera l’occasion de célébrer le 60anniversaire des relations diplomatiques entre le Canada et le Maroc, la marraine du festival présentera Marcher sur l’eau son documentaire réalisé en 2021. Inédit au pays, Libérez l’Afrique de Martin Baer décrit la politique africaine de l’Allemagne de la seconde guerre mondiale à nos jours avec des archives inédites. Moment fort de cette édition, la projection de la série intitulée Exterminez toutes les brutes de Raoul Peck fait le point sur la colonisation et les multiples génocides ainsi que leurs conséquences reliées à l’impérialisme et au suprématisme blanc : cette œuvre monumentale de plus de 3 h sera offerte gratuitement au public le samedi 2 avril et le dimanche 10 avril à 15 h 30 dans la grande salle de la cinémathèque. À ces projections s’ajoute Yerusalem, l’histoire incroyable des juifs éthiopiens de Levi Zini présenté en collaboration avec les Consulat d’Israël de Montréal.

La compétition des longs métrages de fiction propose 7 longs métrages et 22 courts métrages sont en lice pour les prix du long métrage et court métrage décernés par l’OIF, les prix du meilleur acteur et de la meilleure actrice offerts par le Centre culturel marocain de Montréal et valorisés par Maghreb Observateur. Dans cette sélection on peut citer les premières canadiennes des films Les trois lascars de Boubakar Diallo (Burkina Faso) nommée meilleure comédie africaine de l’année et Vivre pour t’aimerde Kande Fatoumata (Guinée). À noter que Twist à Bamako, le plus récent long métrage de Robert Guédiguian est inclus dans cette compétition.

La sélection internationale des documentaires comprend 7 longs métrages, 3 moyens métrages et 8 courts métrages. Parmi les nombreuses premières canadiennes, se démarquent Poumon vert et tapis rouge de Luc Marescot, Sankara de Yohan Malka, Dakar-Djibouti, le butin du musée de l’Homme de Marc Petitjean. Avec le film de Martin Baer, c’est sur une réflexion historique que le festival met l’accent.

Pour mettre en valeur l’émergence de nouveaux cinéastes, le festival propose une section nommée Regards sur la relève dans laquelle le public pourra découvrir 20 œuvres récentes qui seront couronnées par les prix du long et du court et moyen métrage remis par Maghreb Observateur. Dans cette section on retrouve, entre autres, Maria Kristu — l’histoire de Buumba de Paul Wilo (Zambie) ou L’ascenseur de la vie de Peter Mouhamed Ayivor (Sénégal).

Les séries web ou TV et les films d’animation sont un fleuron traditionnel du 38e Festival international de cinéma Vues d’Afrique : pas moins de 10 séries et 23 œuvres d’animation sont au programme cette année. On y retrouve Vaillante de Tom et James Collins (Afrique du Sud), produit pour la télévision, un réquisitoire contre le mariage forcé et le film d’animation Halima’s vote de Mbuotidem Johnson (Nigéria) dénonce le trafic forcé des votes.

Comme chaque année, Vues d’Afrique offre aux cinéastes canadiens l’occasion de présenter des films de tous formats qui s’intéressent à des problématiques inhérentes aux pays africains et créoles. Trois longs métrages et 51 courts et moyens métrages sont programmés dans cette section dans laquelle on peut citer La rockeuse du désert de Sara Nacer, portrait intime de l’extraordinaire Hasna El Becharia, pionnière des artistes Gwanas ou La lutte toujours d’Olivier Lassu qui présente l’histoire de la Ligue des Noirs du Québec à travers 50 ans de luttes contre les inégalités sociales. La série Mamma un chef, une production de TV5 réalisée par Jack Lafortune, comporte un épisode consacré au Congo qui sera projeté en primeur et en présence de l’humoriste Erich Preach.

Enfin, le festival est heureux que le CECI, partenaire de longue date, ait choisi de décerner un Prix spécial au film de l’ensemble de la programmation qui illustre le mieux la promotion de Agir pour l’égalité́

Grâce à la collaboration de la Commission canadienne de l’UNESCO et du Centre de services scolaire de Montréal, le festival réserve des « Matinées Ciné-Jeunesse » un public jeune pourra assister à des ateliers consacrés à la découverte d’instruments de musique, de danses et de contes africains et aussi aux projections d’une sélection des 100 « Heures Chrono » en provenance de Dakar. Un webinaire permettra aux participants du Sénégal et du Québec de partager leur expérience. Le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ), offrira durant ces matinées ciné-jeunesse, une série d’ateliers sur les formations et les métiers du 7e art, ainsi que des séances de démonstration des effets spéciaux. 

Le calendrier de la mise en ligne des films sur TV5 est disponible au https://vuesdafrique.org/en-ligne

La programmation et la vente des billets sont accessibles : https://vuesdafrique.org/programmation

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 juillet 2022

Un soutien financier pour 10 projets artistiques et littéraires de Laval

Le Conseil des arts et des lettres du Québec et la Ville de Laval, en collaboration avec Culture Laval, sont heureux d’annoncer un soutien de 200 000 $ à six artistes et quatre organismes artistiques dans le cadre du Programme de partenariat territorial de Laval. Les créateurs et créatrices qui reçoivent une aide pour réaliser leur projet sont ...

19 juillet 2022

L’immense serre volante de L’Expédition Végétale a atterri au Jardin Botanique de Montréal

Espace pour la vie a eu toute une surprise ce matin ! L’immense serre volante de l’équipe française de L’Expédition végétale a atterri sur le site du Jardin botanique la nuit dernière ! La direction du Jardin a appris qu’une équipe de chercheurs bien particulière, celle des  « scientifiques » de L’Expédition végétale, s’intéresse aux plantes ...

18 juillet 2022

Quatre concerts qui vous feront voyager à travers le temps

Le Festival Stradiviaria et Alexandre Da Costa célèbrent cet été la musique de Beethoven à Boulay avec plusieurs concerts envoutants et gratuits pour tout le mois de juillet à travers le Québec ! À ne pas manquer, les 4 prochains concerts de la 24e édition : Stradivarius à Vienne, Stradivarius intime, Easy morning et Stradivarius au cinéma Un ...