Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ils sont passés de 63 % en septembre 2023 à 92 %

Le taux de réussite des infirmières à l'examen d'admission bondit à 92 %

durée 18h00
15 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Après avoir connu un nombre d'échecs anormalement élevé à l'automne 2022, puis au printemps 2023, voilà que les taux de réussite à l'examen d'admission pour les infirmières ont grimpé en flèche. Ils sont passés de 63 % en septembre 2023 à 92 % pour l'examen tenu le 26 mars dernier. 

Les milieux cliniques pourront ainsi compter sur 1702 infirmières et infirmiers issus de la relève. 

Rappelons que les résultats à l'examen d'admission de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) avaient chuté de façon draconienne en septembre 2022 pour atteindre un taux de réussite de 51,4 %. En mars 2022, ils étaient toujours très bas avec un taux de 53,3 %. 

En 2023, l'OIIQ a mis en place des mesures administratives qui ont eu pour effet de rehausser le taux de réussite à 63 % pour septembre 2023. 

L'OIIQ a indiqué à La Presse Canadienne qu'elle n'accorderait pas d'entrevue sur les résultats à l'examen dévoilés mercredi. Dans un communiqué, il commente que «les stratégies déployées à la réussite de l'examen et la collaboration soutenue avec les différents partenaires ont porté fruit». 

L'Ordre a fait savoir qu'il est «en bonne posture» pour cesser d'appliquer les mesures d'assouplissement qui étaient en vigueur depuis janvier 2023. Cela comprend le nombre d'essais et des dispositions réglementaires par rapport au délai de réussite de l'examen. 

Les candidats qui le souhaitent pourront toutefois continuer à bénéficier des mesures d'accompagnement pour l'aide à la préparation de l'examen. 

Les candidats qui n'ont toujours pas réussi l'examen professionnel devront se présenter à la prochaine session d'examen en septembre 2024.

L'OIIQ soutient que les travaux d'amélioration du processus de l'examen se poursuivront. 

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Katrine Desautels, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Près de 30 % des garderies évaluées offrent des services éducatifs de piètre qualité

Près de 30 % des garderies ayant été évaluées entre 2018 et 2023 n'offraient pas des services éducatifs de qualité. Ce pourcentage a atteint 60 % en 2022-2023. La vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, a déposé jeudi à l'Assemblée nationale un volumineux rapport à quatre volets qui critique durement le ministère de la Famille. Elle souligne ...

22 mai 2024

Garderies privées: le PQ s'inquiète du nombre de plaintes

L'opposition est alarmée par le nombre de plaintes déposées en matière de santé et de sécurité des enfants contre les garderies privées, subventionnées ou non subventionnées. Entre le 1er avril 2023 et le 29 février 2024, plus du tiers des plaintes, 36,5 %, visaient les garderies privées non subventionnées, alors que ces établissements ...

21 mai 2024

Mandat de grève entériné dans des CPE par les syndiquées de la CSQ

Les travailleuses dans les Centres de la petite enfance syndiquées à la CSQ se sont prononcées à 85 % en faveur d'un mandat de «grève progressive». L'éventuelle grève progressive, si elle venait à être déclenchée, commencerait par l'ouverture du CPE une demi-heure plus tardivement qu'à l'habitude, puis une heure, puis deux heures et ainsi de ...