Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Oscar Antonio Vicente-Torres foudroyé par la foudre

La CNESST remet son rapport sur l'accident mortel à la ferme N. et L. St-Denis

durée 14h00
10 février 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Oscar Antonio Vicente-Torres, travailleur agricole pour la ferme N. et L. St-Denis S.E.N.C., le 10 août 2021, à Oka.

Le jour de l’accident, M. Vincente-Torres travaillait avec d’autres personnes dans un champ de choux-fleurs, situé à Oka. Il s’affairait à fermer les feuilles des plants à l’aide d’élastiques. Un orage s’est dirigé au-dessus du champ. Sous l’averse, les travailleurs ont vu la lumière et entendu le tonnerre de la foudre tomber à environ 4,5 km de la ferme. Ils ont néanmoins continué leur tâche. Quelques minutes plus tard, la foudre a frappé M. Vincente-Torres. Les secours ont été appelés sur les lieux, et M. Vicente-Torres a été transporté à un centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident :

• Le travailleur a été frappé par la foudre alors qu’il travaillait à découvert dans le champ de choux-fleurs.

• En l’absence de procédure associée au danger que représente la foudre, les travailleurs ont poursuivi leur travail dans le champ lors du passage de l’orage.

À la suite de l’accident, la CNESST a exigé à l’employeur, ferme N. et L. St-Denis S.E.N.C., qu’il élabore une procédure d’évacuation des champs en cas d’orage et qu’il mette en place des moyens de surveillance des conditions météorologiques. De plus, la CNESST a exigé que les travailleuses et travailleurs soient formés sur les dangers d’être frappés par la foudre et sur la procédure d’évacuation. L’employeur s’est conformé à ces exigences.

Comment éviter un tel accident

Pour prévenir les accidents liés à la foudre, des solutions existent, notamment :

• reconnaître les signes annonciateurs d’un orage ;

• surveiller les conditions météorologiques ;

• élaborer une procédure sur les mesures de sécurité en cas d’orage et en informer les travailleurs et travailleuses ;

• se réfugier dans un abri sécuritaire dès que l’on perçoit la foudre et y rester 30 minutes après sa dernière manifestation.

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires.

Les travailleuses et travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des courriels menaçants utilisés comme tactique de fraude

Une nouvelle tactique de fraude circule actuellement sur le Web et les autorités invitent la population à signaler le tout auprès du Centre antifraude du Canada. Cette fois, les fraudeurs jouent la carte de la peur par le biais d'un courriel laissant entendre qu'ils auraient été mandatés, par un client, pour «assassiner», par empoisonnement le ...

Grand excès de vitesse à Laval: 3015 $ en constats d'infraction à un homme de 23 ans

Un jeune automobiliste impénitent devra piger profondément dans son portefeuille afin d’acquitter les lourdes contraventions qui lui ont été infligées dans la nuit de jeudi, à Laval. La Sûreté du Québec (SQ) rapporte que vers 1h30, un cinémomètre a capté que le véhicule conduit par le jeune homme âgé de 23 ans roulait sur l’autoroute 15 à une ...

Deux corps sont retrouvés dans une résidence de Laval

Le Service de police de Laval a ouvert une enquête après la découverte de deux corps inanimés dans une résidence mercredi matin. Un peu après 10h mercredi, le Service de police de la Ville de Montréal a demandé aux policiers de Laval «de faire une vérification de bien-être pour un résident qui demeure dans un immeuble à logements sur la rue ...