Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Laval

Quatre personnes rescapées d'une rivière au terme d'une poursuite policière

durée 11h30
20 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Quatre personnes, dont trois policiers de la Sûreté du Québec (SQ), ont été sauvées des eaux de la rivière des Mille−Îles dans la nuit de samedi à dimanche, au terme d’une poursuite policière qui s’était amorcée à Saint−Eustache, dans les Laurentides.

Le véhicule du suspect avait été intercepté samedi, vers 23h, par la police de Saint−Eustache pour une infraction au Code de la sécurité routière lorsque le conducteur au volant du véhicule a décidé de prendre la fuite.

Ce dernier, un homme âgé de 27 ans, s’est rapidement retrouvé avec les policiers de la Sûreté du Québec, qui surveillent le réseau autoroutier de Laval, à ses trousses également.

«Ils ont localisé le véhicule du fuyard sur la route 335 sud en direction de l’autoroute 19. Malgré l’activation des dispositifs d’urgence, on parle ici des sirènes et des gyrophares, le conducteur à bord du véhicule a refusé de s’immobiliser», a précisé la sergente Marythé Bolduc, porte−parole de la SQ.

Le fuyard, avec les policiers à ses trousses, a changé de direction pour revenir vers Saint−Eustache, cette fois en empruntant les autoroutes 440 ouest et 13 nord, où la traque a pris une tout autre tournure après le déploiement d’un tapis à clous sur un pont entre Laval et Boisbriand.

«Le véhicule s’est finalement immobilisé sur le pont Vachon, sur l’autoroute 13, du côté de Laval. Puis, le conducteur, qui était seul à bord, est sorti du véhicule et s’est lancé en bas du pont, et ce, dans la rivière des Mille−Îles, dans le but de poursuivre sa fuite», a indiqué la porte−parole de la SQ.

Les trois policiers de la Sûreté du Québec présents se sont rendus sur le bord de la berge pour tenter de lui porter secours, mais eux aussi se sont retrouvés à l’eau.

«La glace a cédé sous le poids des agents, ce qui a fait en sorte que les policiers sont également tombés à l’eau», a expliqué la sergente Bolduc.

Avec l’aide des pompiers de Laval, de ceux de Thérèse−de−Blainville et des policiers de Laval présents, les quatre personnes qui se trouvaient dans les eaux froides de la rivière des Mille−Îles ont pu regagner la rive, possiblement à l’aide d’un câble.

«Le suspect a été transporté à l’hôpital pour des blessures mineures, on pensera à de l’hypothermie, cependant sa vie n’est pas en danger. Les policiers ont procédé à l’arrestation d’un homme de 27 ans de Laval, notamment pour fuite et conduite dangereuse. Ce dernier est détenu et va comparaître lorsque son état va le permettre», a précisé Mme Bolduc.

Quant aux trois policiers de la SQ qui sont tombés à l’eau, ces derniers n’ont pas souffert d’hypothermie. Ils ont été évalués par les ambulanciers sur place, mais leur état de santé n’a pas nécessité de transport à l’hôpital, selon la porte−parole de la SQ.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Moyens de pression des policiers de la SQ: une première en 15 ans

Devant la suspension samedi dernier des négociations entourant le renouvellement du contrat de travail des policières et policiers de la Sûreté du Québec échu depuis mars 2022,  l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) n’a d’autre choix que de prévoir des moyens de pression, vient-on d'annoncer aujourd'hui par voie de ...

Le juge en chef de la Cour suprême plaide pour davantage de transparence

Les tribunaux canadiens doivent être plus transparents afin de maintenir la confiance du public dans le système de justice, a déclaré jeudi le juge en chef de la Cour suprême du Canada avant une rare séance à l’extérieur d’Ottawa. Le juge en chef Richard Wagner a déclaré à La Presse Canadienne qu’il était désormais plus important pour les ...

Forte augmentation des crimes en ligne durant la COVID-19

De nouvelles statistiques indiquent que les cas d’extorsion déclarés à la police au Canada ont augmenté de près de 300 % au cours de la dernière décennie, au moment où le crime a augmenté en ligne pendant la pandémie de COVID−19. «Ces augmentations inquiétantes sont liées à l’utilisation des plateformes de médias sociaux et d’autres fournisseurs ...