Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Trois autres arrestations

Vol de données chez Desjardins: la SQ a arrêté le principal suspect

durée 14h00
13 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Plus de cinq ans après des fuites massives de renseignements personnels chez Desjardins, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé jeudi l’arrestation du principal suspect dans cette affaire, Sébastien Boulanger-Dorval, âgé de 42 ans, qui travaillait au département de marketing de la coopérative jusqu’en 2019.

Trois autres suspects ont été arrêtés, a annoncé la SQ jeudi. Il s’agit de Jean-Loup Masse-Leullier, 32 ans, François Baillargeon-Bouchard, 35 ans, et Laurence Bernier, 29 ans.

Ils font face à des accusations, notamment de fraude, de vol d’identité et de trafic de renseignements identificateurs.

Ces arrestations, dans le cadre de l’enquête Portier, sont liées au «vol et la revente de renseignements personnels des 9,7 millions de membres et clients du Mouvement Desjardins».

«Amorcé en juin 2019, le projet Portier visait à retracer les individus ayant volé, utilisé et distribué à des fins frauduleuses les listes de données nominatives», peut-on lire dans le communiqué de la SQ.

Quatre suspects n'ont pas encore été localisés. Des mandats d'arrestation ont été émis contre eux.

Mercredi, le Service de police de Laval (SPL) a annoncé l’arrestation de trois autres suspects également liés à ce vol de données.

Deux rapports accablants

En décembre 2020, deux rapports accablants au sujet de la fuite de données qui avait touché plus de 9,7 millions de personnes au Canada et à l’étranger en 2019, dont près de 7 millions de Québécois, concluaient que Desjardins n’avait pas respecté plusieurs obligations que lui imposait la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé.

Le rapport de la Commission d’accès à l’information du Québec soulignait que la coopérative avait «manqué à son obligation de limiter l’accès aux renseignements personnels, notamment ceux qui sont sauvegardés dans les répertoires partagés».

Sébastien Boulanger-Dorval, qui est à l’origine de la fuite, travaillait au sein de l’équipe marketing au siège social de Desjardins.

Celui-ci a eu accès à des renseignements personnels que ses droits d’accès aux bases de données ne lui permettaient pas d’obtenir, soulignait le rapport de la Commission d’accès à l’information.

Contrairement aux directives, ces renseignements confidentiels se trouvaient dans des répertoires partagés par l’ensemble des employés de l’équipe marketing.

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Deux décès constatés dans une épidémie de listériose liée au rappel de lait végétal

L’Agence de la santé publique du Canada affirme que deux personnes sont décédées à la suite d’une éclosion d’infections à Listeria liée au rappel de boissons réfrigérées à base de plantes. Le lait d’amande, le lait de coco, le lait d’amande-coco et le lait d’avoine de marque Silk ont été rappelés plus tôt ce mois-ci, tout comme le lait d’amande ...

Les vols de véhicules sont en baisse de 17 % au Canada, selon un nouveau rapport

Les vols de véhicules ont diminué de 17 % au cours des six premiers mois de 2024 par rapport à la même période l'an dernier, selon les données compilées par une organisation de lutte contre le crime financée par les compagnies d'assurance. Selon Équité Association, cette réduction peut être attribuée à plusieurs facteurs, dont la meilleure ...

Les feux sont contenus ou maîtrisés dans la zone de protection intensive au Québec

Tous les feux de forêt qui sont toujours en activité dans la zone de protection intensive au Québec sont «contenus ou maîtrisés», ce qui fait dire à la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) que «les opérations de lutte progressent rondement». Mardi matin, la SOPFEU répertoriait huit incendies de forêt sur sa carte interactive. ...