Publicité

8 février 2013 - 11:01

Un véhicule immobilisé sur l’A-440 cause un accident

Par Jean-Marc Gilbert / Agence QMi

Un homme de 36 ans sous l’effet de l’alcool a été à l’origine d’un accident qui a causé de sévères blessures à une femme de 24 ans, tard jeudi, sur l’autoroute 440, en direction ouest, dans le secteur de Laval.

 

L’homme originaire de Terrebonne avait immobilisé son véhicule au beau milieu de l’autoroute, sur la voie du centre, tous phares éteints. Vers 22 h 15, une voiture conduite par une femme a violemment percuté le véhicule immobilisé avant d’effectuer plusieurs tête-à-queue.

Au cours de l’embardée, un troisième véhicule a été impliqué dans l’accident, mais son occupant n’a pas été blessé.

La femme de 24 ans a pour sa part été transportée à l’hôpital pour soigner de graves blessures, notamment un traumatisme crânien.

Quant à l’homme de 36 ans, il a aussi été conduit dans un centre hospitalier pour soigner des blessures mineures. Il a aussi été mis en état d’arrestation pour garde et contrôle d’un véhicule en état d’ébriété ainsi que pour entrave au travail des policiers.

Lorsque son état de santé le permettra, il sera rencontré et interrogé par les enquêteurs.

Des reconstitutionnistes de la Sûreté du Québec ont été dépêchés sur les lieux pour analyser la scène d’accident.

L’autoroute a été fermée dans le secteur pendant une bonne partie de la nuit avant de rouvrir à la circulation peu avant 5 h.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.