Publicité
12 février 2019 - 13:04

Réseau de blanchiment d'argent : trois Lavallois sont arrêtés

Par Salle des nouvelles

Le 11 février, les policiers de la GRC ont arrêté 17 individus, dont trois Lavallois, impliqués dans un vaste réseau international de blanchiment d'argent. Cette enquête majeure vise une organisation criminelle établie à Montréal et à Toronto. Le ratissage a mobilisé plus de 300 policiers et partenaires.

L'enquête a été menée par l'Unité mixte des produits de la criminalité, en collaboration avec les enquêteurs de la GRC de l'Ontario et l'Agence du revenu du Canada (ARC). Elle a été menée de 2016 à 2018 à la suite d'une information reçue de la Drug Enforcement Administration (DEA).

Mohamad Jaber, 51 ans, Kamel Ghaddar, 39 ans et Sergio Violetta Galvez, 43 ans, font face à divers chefs d'accusation dont complot, possession de stupéfiants en vue d'en faire le trafic, charger une personne de commettre une infraction au profit d'une organisation criminelle, infraction au profit d'une organisation criminelle, trafic de biens criminellement obtenus et recyclage des produits de la criminalité.

Un stratagème élaboré de blanchiment d'argent

Les membres du réseau facilitaient la collecte d'argent auprès de groupes criminels de Montréal pour ensuite blanchir le fruit de leur commerce illicite. Le réseau offrait notamment un service de transfert de fonds vers des pays exportateurs de stupéfiants.

Le réseau écoulait l'argent cumulé à Montréal par l'entremise de divers individus et bureaux de change de Toronto. Le réseau utilisait un système informel de transfert de valeurs (SITV) ayant des ramifications au Liban, aux Émirats Arabes Unis, en Iran, aux États-Unis et en Chine. Les fonds étaient ensuite retournés vers des pays exportateurs de stupéfiants, tels que la Colombie et le Mexique.

Ce procédé permettait de blanchir d'importantes sommes d'argent provenant d'activités illégales, dont le trafic de stupéfiants. Les organisations criminelles pouvaient ainsi effectuer des importations de stupéfiants par l'entremise de ce réseau.

Le stratagème mis en place par le réseau à des fins criminelles a été identifié et démantelé.

Produits de la criminalité saisis

Au cours de l'enquête et lors des perquisitions, les policiers ont saisi d'importantes quantités de drogue, soit du cannabis, de la cocaïne, du haschisch ainsi que de la méthamphétamine pour une valeur sur le marché de près de 2,2 millions de dollars.

Des sommes d'argent en devises canadiennes et étrangères ont aussi été saisies, pour une valeur de 8,7 millions. L'ARC a également procédé au blocage de six propriétés, d'une valeur estimée à 15 millions de dollars. La GRC a aussi saisi une propriété considérée comme un bien infractionnel d'une valeur de 7 millions de dollars. À ce jour, la valeur estimée des biens saisis et bloqués s'élève à 32,8 millions de dollars.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.