Publicité
15 janvier 2020 - 09:00 | Mis à jour : 16 janvier 2020 - 11:40

Un mandat d'arrestation a été émis le 9 janvier

Steve Vaillancourt, l'homme recherché pour bris d'engagement, a été arrêté

Par Salle des nouvelles

Steve Vaillancourt a été arrêté hier soir à Montréal par le service de Police de la ville de Montréal. Ce dernier devrait comparaître à Montréal aujourd’hui pour la suite des procédures. Voici les détails de la recherche lancée à son sujet le 15 janvier.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La Sûreté du Québec demande l’aide de la population afin de retrouver Steve Vaillancourt, 38 ans, recherché à la suite d’un bris d’engagement.

L'homme est recherché en vertu d’un mandat d’arrestation émis le 9 janvier à la suite d’un bris d’engagement. Il pourrait se trouver dans la région de Montréal.

Il mesure 1,65 m (5 pi 5 po), pèse environ 82 kg (180 lb). Ses cheveux sont bruns, il a les yeux bleus et quelques signes distinctifs peuvent aider à l'identifier : en effet, Steve Vaillancourt a des tatouages sur le bras gauche et sur une cuisse. Il pourrait porter une casquette.

Pour rappel, cet individu avait été accusé en juillet 2019, entre autres, de voies de fait, d’agression sexuelle et de contacts sexuels commis durant plusieurs années.

Toute personne qui l'apercevrait est priée de communiquer avec le 911 et de ne pas tenter d’intervenir directement auprès de lui. De plus, toute information pouvant permettre de retracer cet individu peut être communiquée, confidentiellement, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.