Publicité

5 août 2020 - 09:03

Recherche de témoins

Enquête pour meurtre: un poste de commandement installé ce mercredi à Vimont

Par Salle des nouvelles

Afin de faire progresser l’enquête sur le meurtre d’une jeune victime de 17 ans, survenu le 30 juillet dernier, les enquêteurs des Crimes majeurs du Service de police de Laval (SPL) tiendront un poste de commandement, aujourd’hui, le 5 août de 15h à 1h, au 16 St-Elzéar Est (stationnement de l’Église) dans le quartier Vimont.

Toute personne ayant de l’information à transmettre à la police est invitée à rencontrer les enquêteurs sur les lieux, dans le poste de commandement. Des policiers effectueront également certaines vérifications dans le secteur. Le SPL a assuré que toute information sera traitée de façon confidentielle.

Pour rappel, le 30 juillet dernier, les policiers de Laval ont répondu à un appel de personne blessée au 1895 Bédard, près de l’intersection du boulevard St-Elzéar et des Laurentides,  dans la cour de l’école Les Explorateurs. Au moment des événements, un groupe de jeunes se trouvaient dans la cour d’école. Un deuxième groupe d’individus s’est présenté sur place et l’un d’entre eux a fait feu en direction des victimes. Deux jeunes ont été atteints, dont un mortellement. 

Les citoyens sont également invités à communiquer avec les enquêteurs des crimes majeurs, en contactant la ligne info 450 662-INFO (4636), en toute confidentialité.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.