Publicité

13 août 2020 - 13:00 | Mis à jour : 14 août 2020 - 09:01

Une vidéo est filmée par un témoin

Laval : un homme arrêté pour entrave chute violemment

Par Inès Lombardo, Journaliste

La vidéo de l'arrestation musclée à Laval diffusée hier émane de témoins qui dénoncent les méthodes utilisées par les agents pour maîtriser un jeune homme qui filmait une première intervention policière. La police, de son côté, a cependant une vidéo qui montre en intégralité un autre point de vue.

La première vidéo de la scène obtenue par un média national montre qu’un agent tente de maîtriser un homme, à qui les policiers auraient ordonné de s'écarter mais qui s'est avancé malgré cela pour filmer une première intervention policière. L'homme en question est arrêté, non pas pour avoir filmé, précise le service de police de Laval, mais pour avoir gêné le travail des policiers sur une première intervention. Il est d’abord menotté contre la voiture. Puis il tombe violemment au sol. Selon des témoins, il serait resté inconscient une bonne minute.

En entrevue avec L'Écho de Laval, Julie Marois, porte-parole du SPL, a de son côté expliqué qu'il n'en est rien; l'homme aurait résisté et ainsi provoqué sa chute, entraînant le policier avec lui.

Comment en est-ce arrivé là ?

Toujours selon la porte-parole, voici le contexte. La scène commence au moment où quatre agent de l'escouade Équinoxe arrivent dans le secteur de Centropolis, ce soir de mi-juillet.

L'un des agents a immédiatement reconnu trois individus, dont un qui avait déjà fait l'objet d'un contrôle par le passé pour bris de condition, notamment du couvre-feu. L'agent l'interpelle pour vérifier, car il soupçonne encore un manquement à ce niveau. Il l'arrête.

Scène filmée

Pendant qu'il vérifie et s'aperçoit que l'individu n'a enfreint aucune loi, les amis de ce dernier auraient commencé à, toujours selon la porte-parole du SPL, « devenir hostiles, à crier envers les agents et sortir leurs cellulaires, relate Julie Marois. En soi, ce dernier fait n'est pas un crime. Mais ils se sont mis à filmer. Malgré les tentatives des agents de les tenir à l'écart de l'arrestation, certains n'ont pas obtempéré. Puis l'un d'eux s'est mis à arriver rapidement sur le policier en train d'arrêter son ami pour filmer. On le voit sur la vidéo. C'est là qu'un autre agent tente de le faire reculer. »

Mais « devant sa résistance à s'éloigner », selon la porte-parole, il l'arrête pour entrave et le menotte contre la voiture. L'angle de la vidéo ne permet pas de voir ce qui suit, selon le rapport: « Il a fait un mouvement de jambes qui le fait tomber au sol et entraîne l'agent dans cette chute », appuie la porte-parole du SPL.

L'Écho de Laval n'a pu avoir accès à cette vidéo intégrale de la police, où le mouvement de jambes en question est visible, car cette même vidéo fait présentement l'objet d'une preuve dans le dossier.

Après cette chute, l'homme arrêté est fouillé: la police retrouve une arme blanche sur lui, fait pour lequel il reçoit un constat d'infraction. Arrêté pour entrave au travail lors de la scène précédente, l'homme a été libéré par voie de sommation.

L'Écho de Laval n'a toutefois pas pu parlé aux autres témoins de la scène, qui affirmaient que le policier avait plaqué le jeune homme violemment en le faisant tomber.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.