Publicité

30 octobre 2020 - 12:00

À Rosemère et à Laval

Fermeture partielle sur le pont de l'île Bélair

Par Salle des nouvelles

Le ministère des Transports informe les usagers de la route de la mise en place, le 1er novembre, de mesures préventives sur le pont de l’île Bélair qui enjambe la rivière des Mille Îles, dans l’axe de la route 117 (boulevard Labelle), à Rosemère.

Il y aura restriction de charge à 5 tonnes pour tous les véhicules routiers, fermeture de la voie de gauche dans chaque direction et réduction de la limite de vitesse à 50 km/h sur le pont.

Ces mesures seront en vigueur pour une période indéterminée. Les véhicules de plus de 5 tonnes devront dorénavant emprunter un détour balisé via l’autoroute 15. 

La mise en place de ces mesures nécessitera la fermeture complète du pont dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, de 20 h 30 à 9 h. 

À noter que l'état du pont ne compromet en rien la sécurité des usagers. Ces mesures sont préventives, mais nécessaires afin d'assurer l'intégrité de l'infrastructure routière. Enfin, rappelons qu’un projet de reconstruction du pont est en cours de préparation.

Le Ministère remercie les usagers de la route pour leur collaboration. Afin de planifier adéquatement vos déplacements, informez-vous sur les entraves en cours et à venir en consultant le Québec 511. Pour la sécurité des usagers de la route et celle des travailleurs, le respect de la signalisation en place est essentiel. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.