Publicité
3 mars 2019 - 08:00 | Mis à jour : 13:22

Programme de soutien financier pour favoriser la participation des parents.

20 000 $ pour les bibliothèques de Laval

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

Dans le but de favoriser le développement du plein potentiel de tous les enfants et la participation des parents à leur parcours éducatif, le gouvernement du Québec a annoncé une aide financière de 20 000 $ aux bibliothèques de Laval pour la réalisation d'un projet dans le cadre du Programme de soutien financier pour favoriser la participation des parents.

Le projet déposé par les Bibliothèques de Laval consiste en l'animation de deux ateliers permettant aux parents de développer leurs habiletés numériques pour les aider à mieux comprendre l'univers technologique et mieux les outiller pour interagir efficacement avec leurs enfants. La clientèle cible est située  dans des quartiers défavorisés. 

« Il est important pour notre gouvernement que ces projets soient réalisés par des organismes qui travaillent quotidiennement au mieux-être des enfants. En suscitant la participation des parents à des activités en lien avec le développement de leurs jeunes enfants, ces nouveaux projets contribueront, notamment, à favoriser l'égalité des chances de tous les enfants et le développement de leur plein potentiel », soulignait le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe lors de l'annonce.

Rappelons que le Programme de soutien financier pour favoriser la participation des parents vise à soutenir les organismes qui développent de nouveaux projets permettant de joindre les parents et de leur offrir les moyens de participer activement au développement de leurs jeunes enfants.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • La litéracie numérique est importante et je pense qu'il revient aux bibliothèques de favoriser l'éducation des citoyens à cet égard.
    Ce qui me préoccupe plus est le volet "petite enfance" de cette initative. À l'heure où les spécialistes de la santé: pédiatres, neurologues, ophtalmologistes mettent en garde les parents contre l'utilisation trop jeune et trop longtemps des écrans en particulier chez les jeunes enfants, je ne pense pas qu'il faille encourager les parents à mettre leurs enfants devant les écrans à un trop jeune âge... tout en favorisant l'apprentissage par les nouvelles technologies quand c'est opportun.
    Ceci dit, je compte sur le professionnalisme du personnel des bibliothèques pour faire les mises en garde appropriées et je préfère que ce soit ce personnel plutôt que n'importe quelle compagnie informatique qui le fasse...

    Nathalie Groulx - 2019-03-06 11:30