Publicité

8 juin 2021 - 12:00

Secondaire en spectacle fut une rare activité ayant eu lieu malgré tout

Édition 2020-2021 de Secondaire en spectacle

Par Catherine Deveault

C’est une mission accomplie pour l’édition virtuelle du 20e Rendez-vous panquébécois (RVPQ) qui s’est déroulé du 28 au 30 mai. Étape ultime du programme Secondaire en spectacle qui a eu lieu malgré tout en 2020-2021, l’événement a présenté deux spectacles virtuels réunissant des lauréats de partout au Québec, une cérémonie d’ouverture à grand déploiement diffusée dans les écoles et une vingtaine de formations en arts de la scène.

Les prestations des lauréats ainsi que la nouvelle chanson Secondaire en spectacle du porte-parole Pierre-Yves Roy-Desmarais sont disponibles à rvpqvirtuel.com et sur les médias sociaux de Secondaire en spectacle.

« Ce fut un véritable tour de force de réaliser cet événement et, plus largement, Secondaire en spectacle dans un contexte de pandémie. », explique Louis-Philippe Lemay, directeur général du Rendez-vous panquébécois. « Alors que l’offre d’activités parascolaires se réduisait au fur et à mesure que les directives sanitaires s’amplifiaient, Secondaire en spectacle et les responsables qui portent le projet dans les écoles ont su trouver la voie de passage pour offrir une expérience virtuelle à la fois motivante et sécuritaire, et ce, au moment où c’était plus important que jamais pour les jeunes. »

Pour réussir à présenter deux soirées de spectacles, l’équipe du RVPQ a dépêché la scène mobile du Mixbus studio sur les routes du Québec à la rencontre des lauréats des quatre coins de la province, de Val-d’Or à Carleton en passant par Lebel-sur-Quévillon, Lévis, Drummondville, Amqui et Gatineau. Les artistes de la grande région métropolitaine ont quant à eux eu la chance de se produire en direct au studio du Lab – Espace créatif de Laval. 

Toute cette opération fut notamment possible grâce à Long & McQuade, partenaire de Secondaire en spectacle, qui a prêté gracieusement tous les instruments de musique nécessaires pour que les participants puissent faire briller leur talent sur ces scènes.

Des rencontres et des moments formateur 

Des professionnels de tous les horizons ont offert des formations aux 300 jeunes artistes, animateurs, techniciens, journalistes, organisateurs et participants libres En complément des spectacles, le RVPQ est ainsi l’occasion de découvrir ou de cristalliser des passions en côtoyant virtuellement des artistes de renommée tels que Pierre-Yves Roy-Desmarais, Safia Nolin, la drag queen Rita Baga, les membres de Clay & Friends, les chorégraphes Alex Francoeur et Alex Carlos (Alex&Alex) et Pascal Morrissette.

Motivation scolaire

Au terme d’une année hors de l’ordinaire marqué par une disette d’activités parascolaires, Secondaire en spectacle a maintenu le cap, permettant à des milliers de jeunes de s’accrocher à un projet sécuritaire et motivant.

« Ça vraiment illuminé mon année parce que c'était un peu plate faire l'école à la maison et tout, donc ça m'a vraiment motivé à continuer. », confie Naïla Shanti Haller du Collège Saint-Charles-Garnier de Québec. Même écho chez cette autre participante en 2e secondaire : « Secondaire en spectacle m'a donné de l'espoir durant la pandémie. J'ai été occupée à travailler sur mon numéro. J'ai ressenti énormément de fierté en recevant des prix. Ça m'a aidé à traverser cette période difficile, même en version virtuelle. » 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.