Publicité

14 août 2021 - 08:00 | Mis à jour : 08:16

Sondage maison

Êtes-vous prêt pour la rentrée scolaire?

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Que ce soit le matériel, les vêtements, les inscriptions pour des activités et services, le transport, l’organisation de l’horaire, et cette année la vaccination, plusieurs préparatifs s’accompagnent avec la rentrée scolaire, qui approche à grande vitesse.

Après avoir passé plus d’un an en alternance entre l’école et la maison pour bien des élèves au Québec, c’est en présentiel que la rentrée scolaire débutera cette année, comme il a été annoncé par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, plus tôt cette semaine.

Les élèves pourront laisser tomber le masque dans les classes, à l’extérieur et au service de garde. Il sera exigé dans les corridors et dans le transport scolaire, où une place leur sera assignée.

Cette année s’ajoute toutefois le passeport vaccinal pour les activités parascolaires à haut risque. Une liste détaillée devra sous peu être annoncée.

À l’heure actuelle, la moitié des jeunes de 12 à 17 ans ont reçu deux doses au Québec. Cela fait en sorte que bien des jeunes du secondaire devront se faire vacciner dans les prochains jours afin de pouvoir participer à leur activité préférée à la rentrée, une chose de plus qui s’ajoute à la liste des parents.

En dehors des étudiants et des parents, la rentrée scolaire implique aussi une foulée de personnes, dont le corps enseignant, mais également tout le personnel des écoles, le personnel de soutien, les services spécialisés, le transport scolaire, les cafétérias, les services d’entretien, etc.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.