Publicité

8 mai 2015 - 16:15

Le NPD dénonce haut et fort l’adoption du projet de loi C-51

Fanny Arnaud

Par Fanny Arnaud, Journaliste

Pour le NPD, le projet de loi antiterroriste C-51 adopté mercredi à la Chambre des communes est inutile et dangereux.

«Les conservateurs ont essayé d'utiliser ce qui s'est passé à Ottawa pour justifier cette loi, mais on a la confirmation que rien de ce qui est dans C-51 aurait pu empêcher ces attentats», dit la députée d'Alfred-Pellan, Rosane Doré Lefebvre.

«Cette législation est vague, dangereuse et ne fera pas du Canada un pays plus sécuritaire», a ajouté le député de Marc-Aurèle-Fortin, Alain Giguère. 

Pour le NPD, il faudrait une stratégie nationale contre le terrorisme qui inclurait notamment davantage de ressources pour les forces de l'ordre et plus de moyens pour faire le lien entre les communautés.

Le parti démocratique a proposé plus de 100 amendements, mais aucun n'a été accepté.

«Les conservateurs n'ont pas écouté les experts qui nous disaient de modifier le projet voire de le refaire au complet», dit Mme Doré Lefebvre. 

Elle ajoute que ce projet brime les libertés individuelles des Canadiens.

«Ce projet de loi est anticonstitutionnel», dit-elle.

Des groupes comme Amnesty International pourraient contester cette loi devant la Cour Suprême, mais, selon la députée, il faudra des années et beaucoup d'argent avant qu'une décision ne soit rendue. 

Électoraliste

Le projet doit encore être présenté au Sénat, mais Mme Doré Lefebvre pense qu'il deviendra loi avant les prochaines élections fédérales en octobre.

«Ça sent les élections à plein nez, c'est un projet de loi très très électoraliste», dit-elle.

Elle ajoute que tous les partis sont d'accord pour mettre en place une stratégie contre le terrorisme, mais que le Parti conservateur a ici cherché «à gagner des points politiques». 

«Comme d’habitude, Stephen Harper avec l’aide des Libéraux s’est prêté à des jeux politiques au lieu de défendre les libertés et les droits de tous les Canadiens», a dit M. Giguère. 

Mais pour Mme Doré Lefebvre le combat n'est pas terminé.

Elle dit que si le NPD est élu en octobre, ce qui a été fait va être annulé.

«On va retourner à la table à dessin avec les experts», dit-elle. 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.