Publicité
3 septembre 2015 - 11:09

La campagne du candidat libéral Angelo Iacono a pris son envol le 30 août dernier

Par Salle des nouvelles

Angelo Iacono, candidat libéral d’Alfred-Pellan, a donné le coup d’envoi à la campagne 2015 en faisant l’ouverture officielle du local électoral le dimanche 30 août.

Pour souligner l’événement, toute la grande famille de candidats libéraux de Laval était réunie autour de M. Iacono qui a répété qu’il était prêt, tout comme son chef, à se rendre à Ottawa dès le 20 octobre.  Il a des engagements clairs pour les citoyens de la circonscription.  

« Je viens d’une famille où les valeurs d’entraide et de partage sont fondamentales, je suis et serai toujours porté vers l’action communautaire. Mon principal objectif est d’offrir aux résidents d’Alfred-Pellan une représentation et une écoute active et efficace. Je ramènerais au cœur des débats les besoins de nos aînés. Je continuerai à rallier les jeunes et les stimuler avec l’objectif de sécuriser leur avenir. Je me battrais pour le retour du service postal à domicile. Je travaillerais avec les autres paliers gouvernementaux pour concrétiser un projet de développement mixte qui stimulera l’économie et créera des emplois dans notre circonscription. Je veillerais à humaniser la politique et mettrais au service des concitoyens ma compassion comme aidant naturel, mon expérience dans les rouages du gouvernement, mon expertise dans la défense des droits, mon flair comme entrepreneur et mon travail acharné comme politicien », a mentionné le candidat Iacono.

Le rassemblement qui a eu lieu dimanche a permis de recevoir des témoignages d’Emmanuel Dubourg, député de Bourassa, et de Francis Scarpaleggia, député de Lac Saint-Louis, qui ont tour à tour exprimé leur admiration devant le travailleur acharné qu’est M. Iacono.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.